Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Trouble de la personnalité histrionique - Définition DSM-IV

Par Neptune 
le 13/08/2013

 

Trouble de la personnalité histrionique



Texte intégral, réagencé.

Etymologie: dérivé de "histrion", signifiant mauvais acteur, personne se donnant en spectacle ; latin "histrio", acteur.


Caractéristiques diagnostiques




La caractéristique essentielle de la personnalité histrionique est un mode général de comportement fait de réponses émotionnelles et de quête d'attention excessives et envahissantes.

Ce mode apparaît au début de l'âge adulte et est présent dans des contextes divers.

Critère 1


    Les individus qui ont une personnalité histrionique sont mal à l'aise et ne se sentent pas appréciés quand ils ne sont pas au centre de l'attention d'autrui.

    Avec une présentation animée et théâtrale, ils tendent à attirer l'attention sur eux et peuvent initialement charmer leurs nouvelles connaissances par leur enthousiasme, leur aspect ouvert et flirteur.

    Ces qualités deviennent toutefois moins appréciées au fur et à mesure que ces personnes continuent à réclamer l'attention.

    Ces sujets veulent absolument être le point de mire. Ils peuvent éventuellement faire quelque chose de théâtral pour que l'attention soit centrée sur eux (ex. : faire une scène ou inventer des histoires).

    Ce besoin est souvent apparent dans leur relation avec le médecin (ex. : des flatteries, des cadeaux, des descriptions théâtrales de symptômes physiques et psychologiques qui sont toujours remplacés par de nouveaux maux à chaque visite).


Critère 2


    L'aspect et le comportement de ces individus sont souvent caractérisés par une attitude provocante et une séduction sexuelle inappropriées.


Critère 3


    Ce comportement n'est pas seulement dirigé vers les personnes pour lesquelles le sujet a un intérêt amoureux ou sexuel mais survient dans un large éventail de relations sociales ou professionnelles sans que cela soit adapté au contexte.
    L'expression émotionnelle peut être superficielle et labile.


Critère 4


    Ces individus utilisent régulièrement leur aspect physique pour attirer l'attention sur eux.

    Il est excessivement important pour eux d'impressionner les autres par leur aspect et ils dépensent énormément de temps, d'énergie et d'argent pour leur habillement, leurs toilettes ou leur maquillage.

    Ils peuvent être en quête de compliments sur leur toilette et ils peuvent être trop facilement bouleversés par une remarque critique sur leur aspect ou par une photo d'eux qu'ils ne trouvent pas assez flatteuse.


Critère 5


    Ces personnes ont une manière de parler qui est très subjective mais pauvre en détails.

    Des opinions fortes sont exprimées avec beaucoup de panache dramatique mais les arguments sous-jacents sont habituellement vagues et imprécis et ne sont pas étayés par des faits ou des détails.

    Un individu qui a une personnalité histrionique peut par exemple affirmer que quelqu'un est un être fantastique mais peut être incapable de citer en pratique une qualité positive pour étayer cet avis.


Critère 6


    On observe chez ces sujets une dramatisation, un théâtralisme et une exagération de l'expression émotionnelle.

    Ils peuvent embarrasser leurs amis ou leurs connaissances en faisant un étalage public de leurs émotions (en embrassant par exemple des connaissances habituelles avec une ardeur excessive, en sanglotant de manière incontrôlée à propos d'événements sentimentaux mineurs ou en ayant des accès de colère).

    Leurs émotions semblent toutefois pouvoir être déclenchées et interrompues trop vite pour correspondre à des sentiments profonds, ce qui conduit les autres à les accuser de simulation.


Critère 7


    Le individus qui ont une personnalité histrionique sont très suggestibles.


Critère 8


    Leurs opinions et leurs sentiments sont facilement influencés par les autres ou par les modes.

    Ils peuvent être trop confiants, notamment avec les personnages qui ont une forte position d'autorité et qui peuvent être perçus comme capables de résoudre magiquement leurs problèmes.

    Ils ont tendance à suivre leurs intuitions et à adhérer rapidement à une conviction.

    Ces sujets considèrent souvent que leurs relations sont plus intimes qu'elles ne le sont en réalité et peuvent parler de chaque connaissance comme d'un "ami très cher" ou encore appeler par leur prénom des médecins qu'ils n'ont rencontrés qu'une ou deux fois dans un cadre professionnel.

    Ils peuvent souvent se perdre dans des fantasmes romantiques.

Revenir au sommaire

Caractéristiques et troubles associés






    Les individus qui ont une personnalité histrionique peuvent avoir du mal à arriver à un stade d'intimité émotionnelle dans les relations amoureuses ou sexuelles.

    Sans en être conscients, ils jouent souvent un rôle (ex. : celui d'une "victime" ou d'une "princesse") dans leurs relations avec les autres.

    Ils peuvent chercher à contrôler leur partenaire d'une certaine manière en le manipulant émotionnellement ou en le séduisant, tout en étant très dépendant de lui par ailleurs.

    Ces sujets ont souvent une relation altérée avec leurs amis du même sexe car, aux yeux de leurs amis, leur style de provocation sexuelle dans la relation interpersonnelle les font paraître menaçants pour les relations de ces derniers.

    Ils peuvent avoir un besoin intense de nouveauté, de stimulation et d'excitation et ont tendance à être ennuyés par la routine.

    Ces individus sont souvent intolérants ou frustrés quand la gratification n'est pas immédiate et leurs actions visent souvent à obtenir une satisfaction sans délai.

    Ils démarrent souvent un travail ou des projets avec beaucoup d'enthousiasme mais leur intérêt fléchit vite.
    Des relations durables peuvent être négligées au profit de relations dont la nouveauté est plus excitante.

    Le risque réel de suicide est inconnu mais l'expérience clinique suggère que ces individus présentent un risque accru de gestes ou de menaces suicidaires dont le but est d'obtenir plus d'attention ou de soin.

    La personnalité histrionique a été associée à des taux plus élevés de somatisation, de conversion et de trouble dépressif majeur.

    L'association est fréquente avec les personnalités :
Revenir au sommaire

Caractéristiques liées à la culture, à l'âge et au sexe





    Les normes qui régissent le comportement interpersonnel, l'aspect personnel et l'expression des émotions varient notablement selon les cultures, les sexe et l'âge.

    Avant de considérer que les divers traits (ex. : l'émotionnalité, la séduction, le théâtralisme de la relation interpersonnelle, la quête de la nouveauté, la sociabilité, le côté charmeur, la suggestibilité et la tendance à la somatisation) sont signes de personnalité histrionique, il est important d'évaluer s'ils causent une altération du fonctionnement ou une souffrance cliniquement significative.

    Dans certains cadres cliniques, le diagnostic a été fait plus souvent chez la femme ; le rapport numérique entre les sexes correspondait toutefois à la proportion des hommes et des femmes dans ces divers contextes.

    En revanche, des études reposant sur des instruments d'évaluation structurés ont rapporté des prévalences similaires chez l'homme et chez la femme.

    L'expression comportementale de la personnalité histrionique peut être influencée par les stéréotypes sur le rôle de chaque sexe.
    Un homme qui a cette personnalité peut par exemple s'habiller et se comporter en "macho" et chercher à capter l'attention en vantant ses prouesses athlétiques alors qu'une femme pourra choisir des vêtements très féminins et dire combien elle a impressionné son professeur de danse.



Prévalence





    Des données limitées obtenues dans la population générale suggèrent que la prévalence de la personnalité histrionique serait de 2 à 3 %.

    Des chiffres de 10 à 15 % ont été rapportés en utilisant des instruments structurés dans des centres psychiatriques d'hospitalisation ou de consultation.

Revenir au sommaire

Diagnostic différentiel





  • D'autres troubles de la personnalité ont certains traits en commun avec la personnalité histrionique et peuvent être confondus avec elle.
    Il est donc important de distinguer ces troubles en se fondant sur les éléments caractéristiques qui les différencient les uns des autres.

    Cependant, si une personne présente des traits de personnalité répondant aux critères d'1 ou de plusieurs troubles de la personnalité, en plus de la personnalité histrionique, tous les diagnostics peuvent être portés simultanément.

    • La personnalité borderline peut aussi être caractérisée par une quête de l'attention, un comportement manipulateur et une labilité émotionnelle mais se distingue par son côté autodestructeur, par des ruptures violentes des relations proches et par des sentiments chroniques de vide profond et de perturbation d'identité.

    • On observe à la fois dans la personnalité antisociale et dans la personnalité histrionique une tendance à être impulsif, superficiel, à chercher l'excitation, à être téméraire, séducteur et manipulateur.
      Cependant, il y a dans la personnalité histrionique plus d'exagération des émotions et, typiquement, pas de comportements antisociaux.
      Dans la personnalité histrionique, la manipulation vise à obtenir des soins alors qu'elle a pour but dans la personnalité antisociale d'obtenir un profit.

    • Il existe dans la personnalité narcissique un besoin intense de s'attirer l'attention d'autrui ; toutefois ces sujets veulent surtout que leur nature "supérieure" soit reconnue tandis que la personne histrionique accepte d'être considérée comme fragile et dépendante si cela l'aide à obtenir de l'attention.
      Les individus qui ont une personnalité narcissique peuvent exagérer la proximité de leur relation avec certains personnages mais c'est surtout pour insister sur l'importance ou la richesse de leurs amis.

    • Dans la personnalité dépendante, le patient a un besoin excessif des autres pour être félicité ou guidé mais sans caractéristiques d'exagération, d'émotionnalité et de magnificence de la personnalité histrionique.


  • La personnalité histrionique doit être distinguée des Modifications de la personnalité dues à une affection médicale générale où les traits de personnalité résultent des effets directs d'une affection médicale générale sur le système nerveux central.

  • Elle doit être distinguée des symptômes qui peuvent se développer en association avec l'utilisation chronique d'une substance (ex. : un trouble lié à la cocaïne, non spécifié).

    De nombreux individus présentent des traits de personnalité histrionique. Ce n'est que lorsque ces traits sont rigides, persistants, inadaptés et qu'ils causent une altération significative du fonctionnement ou une souffrance objective qu'ils constituent une personnalité histrionique.

    Revenir au sommaire


troubles de la personnalité - Neptune - Dsm IV
Autres articles sur les troubles de la personnalité


Bibliothèque - Neptune - dsm IV
Sommaire général : troubles et handicaps


Important : les critères communs à tous les troubles de la personnalité


Source : DSM-IV, introduction aux troubles de la personnalité

Critère A

La caractéristique essentielle d'un trouble de la personnalité est d'être une modalité  durable de l'expérience vécue et des conduites qui dévie notablement de ce qui est attendu dans la culture de l'individu et qui se manifeste dans au moins 2 des domaines suivants :
  • La cognition,
  • L'affectivité,
  • Le fonctionnement interpersonnel ou le contrôle des impulsions.

Critère B

Ces modalités durables sont rigides et envahissent une large gamme de situations personnelles et sociales.

Critère C

Elles causent une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants.

Critère D

Ce mode est stable et durable, et a débuté au plus tard à l'adolescence ou au début de l'âge adulte.

Critère E

Ce tableau n'est pas mieux expliqué par les manifestations ou les conséquences d'un autre trouble mental.

Critère F

Il n'est pas dû aux effets physiologiques directs d'une substance (ex. : d'une drogue donnant lieu à abus, d'un médicament ou substance toxique) ou d'une affection médicale générale (ex. : un traumatisme crânien).

Le diagnostic de trouble de la personnalité nécessite une évaluation des modalités durables de fonctionnement de la personne. Les caractéristiques d'une personnalité spécifique doivent être apparents dès le début de l'âge adulte. Les traits de la personnalité qui définissent ces troubles doivent être distingués des éléments qui apparaissent en réponse à des situations de stress spécifiques et des états mentaux transitoires (ex. : des troubles anxieux ou thymiques, une intoxication à une substance). Le clinicien doit évaluer la stabilité des traits de personnalité dans le temps et dans différentes situations. Bien qu'un entretien unique puisse parfois suffire pour établir un diagnostic, il est souvent nécessaire de rencontrer la personne à plusieurs reprises après des intervalles assez longs. L'évaluation peut être compliquée par le fait que les éléments qui définissent un trouble de la personnalité ne sont pas forcément considérés comme des problèmes par le sujet (les traits sont en effet souvent syntones avec le "moi"). Des informations supplémentaires de la part de tierces personnes peuvent être utiles pour résoudre ces difficultés.


Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit