Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Pica - définition DSM-IV

Par Neptune 
le 24/11/2013

 


Pica



Texte intégral, remis en forme pour une meilleure lisibilité.

Caractéristiques diagnostiques




Critère A
La caractéristique essentielle du Pica est l'ingestion répétée d'une ou de plusieurs substances non nutritives de façon continue pendant une période d'au moins 1 mois Le type de substances ingérées tend à varier avec l'âge. Ainsi, les nourrissons et les jeunes enfants mangent de la peinture, du plâtre, de la ficelle, des cheveux ou du tissu. Les enfants plus âgés peuvent manger des excréments d'animaux, du sable, des insectes, des feuilles ou des cailloux. Les adolescents et les adultes pourront consommer de la terre ou de la glaise. Il n'existe pas d'aversion envers la nourriture.

Critère B
Pour porter le diagnostic de Pica, il faut que la conduite soit clairement inadaptée au stade de développement du sujet.

Critère C
Pour porter le diagnostic de Pica, il faut que la conduite ne représente pas une pratique culturellement admise.

Critère D
L'ingestion de substances non nutritives peut être une caractéristique associée à d'autres troubles mentaux (ex. : Trouble envahissant du développement, Retard mental). Si le comportement survient exclusivement au cours de l'évolution d'un autre trouble mental, on ne fera un diagnostic additionnel de Pica que si ce comportement est suffisamment sévère pour justifier un examen clinique.


Caractéristiques et troubles associés




Le Pica est fréquemment associé à un Retard mental ou à un Trouble envahissant du développement. Bien que des déficits en vitamines ou en sels minéraux (ex. : zinc) aient été occasionnellement rapportés, en général on ne retrouve pas d'anomalies biologiques particulières. Dans certains cas, le Pica n'est diagnostiqué qu'après la survenue de complications médicales générales (ex. : intoxication au plomb à la suite de l'ingestion de peinture ou de plâtre imprégné de peinture, problèmes intestinaux mécaniques, cheveux agglomérés en tumeur intestinale, perforation intestinale, ou maladies infectieuses comme la toxoplasmose ou la toxocarose après ingestion d'excréments ou de poussière).

La pauvreté, la carence de soins, le manque de surveillance, un retard du développement sont des facteurs de risque pour l'affection.


Caractéristiques liées à la culture, à l'âge et au sexe




Dans certaines cultures, manger de la terre ou d'autres substances sans valeur nutritive apparente peut avoir une certaine signification. Le Pica s'observe le plus souvent chez les jeunes enfants et, occasionnellement, chez les femmes enceintes.


Prévalence




Les données épidémiologiques sur le Pica sont limitées. L'affection n'est pas souvent diagnostiquée mais n'est peut-être pas rare chez les enfants d'âge préscolaire. Chez les sujets atteints de Retard mental, la prévalence du trouble semble augmenter avec la sévérité du déficit intellectuel (ex. : elle peut aller jusqu'à 15 % chez des adultes ayant un Retard mental sévère).


Evolution




Le Pica peut débuter pendant la première enfance. Dans la plupart des cas, il semble que le trouble dure plusieurs mois puis disparaisse. Occasionnellement, il peut persister pendant l'adolescence ou, plus rarement, à l'âge adulte. Chez les sujets atteints de Retard mental, le comportement peut s'améliorer à l'âge adulte.


Diagnostic différentiel




Avant l'âge de 18-24 mois, le fait de mettre à la bouche et parfois d'ingérer des substances non nutritives est relativement banal, et on ne peut pas parler de Pica.

Le diagnostic n'est porté que si le comportement est considéré comme persistant (c.-à-d. présent pendant au moins 1 mois) et clairement inadapté au niveau de développement du sujet.

L'ingestion de substances non nutritives peut s'observer au cours d'autres troubles mentaux (ex. : au cours d'un Trouble envahissant du développement, ou en relation avec des croyances délirantes dans la Schizophrénie, ou dans le syndrome de Kleine-Levin). Dans de tels cas, on ne porte un diagnostic additionnel de Pica que si la conduite est suffisamment sévère pour justifier un examen clinique.

C'est l'ingestion de substances non nutritives qui différencie le Pica des autres Troubles des conduites alimentaires (ex. : Mérycisme, Trouble de l'alimentation de la première ou de la deuxième enfance, Anorexie mentale et Boulimie).

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit