Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Mérycisme - définition DSM-IV

Par Neptune 
le 25/11/2013

 



Trouble : mérycisme


Texte intégral, remis en forme pour une meilleure lisibilité.



Caractéristiques diagnostiques




Critère A
La caractéristique essentielle du Mérycisme est une régurgitation répétée de la nourriture qui survient après un repas et apparaît pendant la première ou la deuxième enfance après une période de fonctionnement normal et qui dure pendant au moins 1 mois.
Les aliments partiellement digérés sont régurgités dans la bouche, en l'absence apparente de nausées, de haut-le-cœur ou de dégoût, et en l'absence de maladie gastro-intestinale associée. Ensuite, les aliments sont soit recrachés, soit, plus souvent, remastiqués et ré-avalés.

Critère B
Les symptômes ne sont pas dus à une affection gastro-intestinale ni à une autre affection médicale générale associée (ex. : syndrome de Sandifer, reflux oesophagien) et ils ne surviennent pas exclusivement au cours d'une Anorexie mentale (Anorexia nervosa) ou d'une Boulimie (Bulimia nervosa).

Critère C
Si les symptômes surviennent exclusivement au cours d'un Retard mental ou d'un Trouble envahissant du développement, ils doivent être suffisamment sévères pour justifier un examen clinique.

Le trouble est le plus souvent observé chez les nourrissons, mais on peut aussi le voir chez les sujets plus âgés, en particulier ceux présentant un Retard mental.

Les nourrissons atteints de Mérycisme présentent une posture caractéristique avec tension et cambrure du dos et de la tête en arrière, ils ont des mouvements de succion de la langue, et donnent l'impression de prendre plaisir à leur activité.


Caractéristiques et troubles associés




Généralement, les nourrissons atteints de Mérycisme sont irritables et affamés entre les épisodes de régurgitation. Bien qu'ils aient apparemment faim et mangent de grandes quantités de nourriture, une malnutrition peut apparaître à cause des régurgitations qui font immédiatement suite aux repas.

Une perte de poids ou l'absence de la prise de poids normalement attendue, et même la mort, peuvent en résulter (on a rapporté des taux de mortalité allant jusqu'à 25 %).

Il semble y avoir moins de risques de malnutrition chez les enfants plus âgés ou les adultes, chez qui le trouble peut être soit continu, soit épisodique.

Des problèmes psychosociaux tels que défaut de stimulation, carence de soins, conditions de vie difficiles, problèmes relationnels entre parents et enfant, peuvent être des facteurs prédisposants. Le manque de stimulation peut aussi provenir du fait que la personne chargée des soins se décourage ou se désintéresse de l'enfant à cause des tentatives d'alimentation infructueuses ou de l'odeur pénible des aliments régurgités.

Dans certains cas, un Trouble de l'alimentation de la première ou de la deuxième enfance peut également se développer. Chez les enfants plus âgés et les adultes, le Retard mental est un facteur prédisposant.


Prévalence




Le Mérycisme semble peu fréquent. Il toucherait plus souvent les garçons que les filles.


Evolution




Le Mérycisme peut survenir dans le contexte d'un retard du développement. L'âge de début se situe entre 3 et 12 mois, sauf chez les sujets atteints de Retard mental chez qui le trouble peut débuter à un stade de développement plus tardif. Chez les nourrissons, le trouble disparaît souvent spontanément. Dans certains cas sévères, néanmoins, le trouble persiste.


Diagnostic différentiel




Chez les nourrissons, des anomalies congénitales (ex. : sténose du pylore ou reflux gastro-oesophagien) ou d'autres affections médicales générales (ex. : maladies infectieuses du système gastro-intestinal) peuvent provoquer une régurgitation de nourriture, et leur présence doit être écartée grâce à un examen clinique et à des examens complémentaires appropriés.

Le Mérycisme se distingue des vomissements normaux du nourrisson par son caractère apparemment délibéré (ex. : mouvements préparatoires caractéristiques puis régurgitation et mouvements de succion ou de mastication, qui semblent être agréables).

On ne fait pas le diagnostic de Mérycisme si les symptômes surviennent exclusivement au cours d'une Anorexie mentale (Anorexia nervosa) ou d'une Boulimie (Bulima nervosa).

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Maladies