Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

DSM-IV - Introduction et liste des troubles liés aux sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques

Par Neptune 
le 22/09/2013

 
Texte intégral, remis en forme pour une meilleure lisibilité.

Introduction aux Troubles liés aux sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques



Les substances sédatives, hypnotiques ou anxiolytiques (tranquillisants) comprennent :

  • les benzodiazépines,
  • des produits benzodiazépines-like comme le zolpidem, le zaleplon, les carbamates (ex. : glutéthimide, méprobamate),
  • les barbituriques (ex. : sécobarbital),
  • les hypnotiques analogues aux barbituriques (ex. : glutéthimide, méthaqualone).


Cette classe de substance inclut toutes les médications somnifères sur prescription, et presque toutes les médications anxiolytiques sur prescription.

Exceptions : Les agents antianxieux non benzodiazépiniques (ex. : buspirone, gépirone) ne sont pas compris dans cette classe.

Certaines des médications de cette classe ont d'autres utilisations cliniques importantes (ex. : comme anticonvulsivants).

Comme l'alcool, ces agents sont des dépresseurs cérébraux et peuvent produire les mêmes Troubles liés à l'alcool ou induits par l'alcool.

A fortes doses, les sédatifs, hypnotiques, et anxiolytiques peuvent causer la mort, surtout quand ils sont mélangés avec de l'alcool.

Les sédatifs, hypnotiques et anxiolytiques peuvent être de source médicale (prescription) ou illégale. Occasionnellement, les sujets qui obtiennent ces substances sur ordonnance vont en abuser ; inversement, certains de ceux qui achètent des substances de cette classe « dans la rue » ne développent pas de Dépendance ou d'Abus.

Les médications avec une apparition rapide de l'activité et/ou une durée d'action courte ou intermédiaire seraient particulièrement susceptibles de donner lieu à un abus.


Cette section comporte des précisions spécifiques pour les Troubles liés aux sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques.

Des textes et des ensembles de critères ont déjà été donnés pour définir les aspects généraux de la Dépendance à une substance et de l'Abus d'une substance qui s'appliquent à toutes les substances.

L'application de ces critères généraux à la Dépendance et à l'Abus de sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques est indiquée ci-dessous ; cependant, il n'y a pas de critères spécifiques additionnels pour la Dépendance aux sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques et l'Abus de sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques.

Des textes et des ensembles de critères spécifiques pour l'Intoxication aux sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques et le Sevrage aux sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques, sont aussi donnés ci-dessous.

Les Troubles induits par les sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques (autres que l'intoxication et le Sevrage aux sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques) sont décrits dans les sections de ce manuel avec les troubles dont ils partagent la présentation clinique (ex. : le Trouble anxieux induit par les sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques est inclus dans la section « Troubles anxieux »).
La liste des Troubles liés à l'utilisation de sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques et des Troubles induits par les sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques est donnée ci-dessous.


Troubles liés à l'utilisation des sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques




Troubles induits par les sédatifs, hypnotiques ou anxiolytiques




Bonsoir Neptune ,

je passe par là car de fait j'avais déjà lu des infos sur ce point et je viens de tomber sur cette page du forum quand j'ai tapé dans mon moteur de recherche .

j'ai abusé du tranxene quand j'étais mal soigné , pas suivi courant 2010 -2012 et je mélangeais le tranxene avec de fortes doses de cannabis pour encaisser mes phases dépressives .

j'observe que j'ai probablement fait des troubles délirants avec hallucination et idées délirantes  , un sacré trip en fait car je versais dans l'ésoterisme et la franc maçonnerie à l'époque . adjoint à des périodes de stress aigu , ça m'a fait décoller .

j'ai par contre arrêté complétement le cannabis depuis plus de 2 ans et demi et je suis nickel ; au dernier rendez vous chez le psy , ce dernier me trouve dixit : " parfait " .

par contre il ignore que j'ai pris du tranxene avec de fortes doses de cannabis ( en douille pour ceux qui connaissent ) et que j'ai eu donc de sacré trips mystiques .

c'est toujours bon de prendre du recul , j'ai retrouvé des cahiers d'écriture de l'époque où j'écrivais mes phases de trip mystique et ça allait super loin , cependant je vois que dans ces trips mystiques , il y avait paradoxalement une certaine cohérence qui fait sens pour moi quand je les remets dans le contexte de ces périodes de stress ( je m'occupais de ma mère malade entre autre choses et c'était très lourd à encaisser tout seul , on avait des problèmes d'argent et tutti quanti ) ...

donc voilà , je garde précieusement mes écrits de l'époque et je pense à ces souvenirs de cette période qui s'est donc fini par un rétablissement complet et une consolidation de mon état de santé ( et ma mère est aussi guérie alors victoire héhé )

en te saluant bien amicalement mon cher neptune ,

Greg .

ps : j'ai aussi absolument laissé tomber l'ésotérisme et la franc-maçonnerie , c'était tripant à l'époque mais depuis je trouve ça super naze .

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat
Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit