Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Lieu recommandé mais menacé : le Centre de postcure et de réadaptation de Billiers (56 Morbihan)

Par Neptune 
le 01/10/2015

 

Le Centre de Postcure et de Réadaptation de Billiers (C.P.R.B.) est un établissement privé associatif à but non lucratif.

Il est habilité à recevoir 145 patients, ou « stagiaires », hommes et femmes de plus de 18 ans. Son recrutement est national pour les mutualistes agricoles et limité à l’Ouest de la France pour les autres régimes de prise en charge (Sécurité Sociale). Les frais d’hospitalisation sont pris en charge à 100 % par les caisses d’assurance maladie, le forfait hospitalier restant à la charge du patient.

Adresse : CPRB - Domaine de Prières - 56190 Billiers
Tel : 02 97 48 61 61


Entrée du CPRB
Billiers, près de Vannes, dans le Morbihan
Activités pro-Billiers

Un ami y est depuis plusieurs mois. Au bout de 2-3 mois il leur a dit qu'il ne prenait pas son traitement, ils ont accepté cela. Plus tard il a fugué une journée, à la suite de cela il n'était vraiment pas bien (il fumait de l'herbe en douce), il a du être hospitalisé 3 semaines. Puis il est retourné au centre.

Ils peuvent y rester plusieurs années pour faire une formation, passer le permis....





Qui peut bénéficier du CRPB ?


Les soins de réadaptation à Billiers s’adressent à des adultes présentant des pathologies  mentales stabilisées mais dont le handicap résultant de la symptomatologie psychique résiduelle nécessite une aide spécialisée à la réinsertion sociale et/ou professionnelle.

La postcure et la réadaptation psychiatriques s’inscrivent donc dans une logique de continuité des soins entre la phase critique aiguë de la maladie et la phase de réinsertion sociale du sujet.
Les indications de la réadaptation découlent d’un accord préalable entre le patient et les équipes de soins sur les objectifs et les moyens à mettre en œuvre dans le cadre d’un projet thérapeutique, qui se déroule en deux temps à Billiers :

  • une évaluation initiale dans le cadre de l’Unité d’Accueil et d’Orientation (U.A.O.),
  • un suivi de l’élaboration d’un projet social et si possible professionnel, au mieux de l’efficience et des souhaits de chacun dans le cadre de l’Unité de Réadaptation (U.R.).

    En effet, si le travail constitue à Billiers un support privilégié de la réadaptation, il ne débouche pas nécessairement sur une insertion professionnelle.


La réussite de ce projet dépend donc avant tout de la qualité de la collaboration entre le patient, sa famille, l’équipe à l’origine de la demande, l’équipe de réadaptation et les chargés de l’insertion après-Billiers.

Demande d'admission


La demande d’admission doit être impérativement présentée par le médecin psychiatre du candidat au séjour de réadaptation. Une visite du Centre, dite de pré-admission, est organisée avant toute décision d’admission. Elle permet de vérifier avec le candidat et son entourage la validité du projet de réadaptation. Les contre-indications au séjour à Billiers sont de principe les déficiences intellectuelles graves, l’alcoolisme et les toxicomanies non préalablement sevrés.

Déroulement du séjour


Venir au Centre de Billiers relève d’un choix personnel, ce qui implique l’adhésion aux soins et une mobilisation sur l’ensemble des activités réadaptatives.

Chaque stagiaire bénéficie d’un accompagnement  individualisé mené par une équipe pluridisciplinaire : psychiatre, assistant social, infirmier, éducateur technique, ergothérapeute, enseignant, responsable d’hébergement, psychologue, animateur, pour construire progressivement un projet d’insertion qui prend en compte le potentiel de chacun.

Les conditions d’hébergement des stagiaires :
  • Pendant l’Unité d’Accueil et d’Orientation et la première période de l’Unité de Réadaptation, les stagiaires sont hébergés en chambre individuelle dans des pavillons collectifs. Ils sont accompagnés par le personnel médico-éducatif dans des activités d’entretien du linge et des locaux, de cuisine, des sorties…
  • Après environ une année de soins de réadaptation, les stagiaires se voient proposer le "programme d’autonomie et d’habileté sociale" sous la responsabilité d’une conseillère en économie sociale et familiale. Il s’agit d’un programme de six semaines en appartement collectif au cours duquel ils gérer leur quotidien : courses, repas, budget, entretien des locaux, du linge…
  • Quelques appartements collectifs à l’intérieur de l’enceinte du Centre hébergent ensuite les stagiaires à l’issue de leur période au PAHS.
  • Enfin, le parcours à l’hébergement se termine généralement à Muzillac, chef lieu de canton voisin de 3 kilomètres où les stagiaires en fin de réadaptation sont hébergés, soit en appartement collectif, soit en studio. Comme pour les appartements internes, ils sont encadrés et accompagnés dans leur autonomie par un personnel éducatif.

parcours Billiers

L’Unité d’Accueil et d’Orientation (U.A.O.) : 3 mois


A son arrivée au Centre, le stagiaire entre dans l’Unité d’Accueil et d’Orientation pour :

  • faire le point sur son état de santé,
  • évaluer ses capacités sociales et professionnelles,
  • définir ses projets personnels,
  • effectuer un bilan psychomoteur, scolaire et psychotechnique,
  • déterminer les objectifs et les conditions d’une réadaptation qui pourra se poursuivre au Centre de Billiers.


6 mars 2016 - Un témoignage mitigé

On nous rapporte suite à un séjour en 2015 : "Il n'a a pas assez d'encadrement le soir. La drogue circulait librement, sans aucune vérification des chambres. Notre fils a pris pour la 1ere fois de la coke et n'a jamais autant fumé d'herbe et pris de cocktail de médocs que là-bas..."

Les responsables de l'établissement doivent prendre cette alerte comme une incitation forte à l'action : il ne peut y avoir de thérapie et de réinsertion si l'usage de stupéfiants persiste ; le sevrage et l'engagement d'abstinence doivent être une condition sine qua none d'admission. L'aide au sevrage, médicalisé au besoin, sont indispensables. Référence : Le Chateau du Boy, à Lanuejols près de Mende (Lozère) : post-cure, bientraitance, humanité


Activités pro-Billiers

Ce que j'ai pas aimé c'est que la plupart du temps c'est ESAT après Billiers. Ce qui est bien a Billiers c'est qu'on est avec plein de jeunes, et les gens sont vraiment bien. Moi mon psychiatre je l'ai quasiment pas vu. Avec du recul je suis parti trop tôt, et je conseille pour ceux qui ont besoin de se reconstruire. Peut être que j'y retournerais si c'est l'impasse dans ma vie. A Billier je ne me suis pas senti dans un monde d handicapé contrairement aux ESAT que j'ai pu voir.
Kevin

C'est vrai qu'ils privilégient l'insertion en milieu protégé. Mais ils ont quand même tout un processus d'évaluation qui permet quand même un accès à des formations (parfois en CRP parfois en AFPA). J'ai quand même en tête, plusieurs anciens stagiaires qui se sont dirigés vers le milieu ordinaire avec un SAT hors les murs et une autonomie. Ils te verrouillent pas non plus, ils modèrent juste tes projets pour éviter que tu fonces à nouveau dans le mur. Donc si, ils savent faire autre chose que des ESAT ou du bénévolat.

C'est une structure vraiment chouette qui permet de prendre le temps de poser les choses sur le moyen terme. Après une période assez longue d'hospitalisation (6 mois) et quelques mois d'hôpital de jour, j'avais un peu tout perdu peu de temps avant une de mes crises (appart, boulot, études). Et j'étais très marqué par l'apragmatisme, l'aboulie et des fortes tendances dépressives. Je dois admettre que ce centre m'a beaucoup aidé même si au début j'étais très réticent. Le fin de se voir confier une activité "professionnel" et d'être accompagné dans une vie sociale permet de retrouver confiance en soi et d'avoir un espace pour aller mieux voir tâtonner sans grande conséquence.

C'est en centre ouvert, et si vous avez une voiture vous pouvez librement prendre part à d'autres activités à l'extérieur en dehors des heures de travail. Il y a une auto école, des cours de vie sociales, des activités hebdomadaires et ponctuelles. Des séjours sont organisés régulièrement (ski, étranger, parapente, etc..) L'accompagnement social permet d'organiser un projet de sortie adapté avec des stages en milieu professionnel ou protégé. En cas de coup dur, vous pouvez faire un séjour à l'infirmerie pour un temps donné. C'est une bonne transition après l'hôpital (qu'il soit de jour ou en intra).
Moi perso, j'en avais ma claque de rechuter tout les deux ans et j'ai voulu prendre le temps de me stabiliser sur une longue période. Ce que je regrette peut être c'est l'absence de thérapie, la réadaptation se fait par le travail avec des consultations avec le psychiatre à la demande. Mais vous pouvez tout à fait consulter un psychologue à l'extérieur. Le forfait journalier si votre mutuelle ne couvre pas est d'environ 400 euros. La durée du séjour est entre 1 an et demi et 2 ans. Certains font plus, d'autre quittent le parcours en route (pas très recommandé mais vous êtes libres).
Romain
(témoignages de 2011 à 2015 sur Atoute.org, où ces personnes peuvent être contactées)


L’Unité de Réadaptation (U.R.) : 18 mois en moyenne


Le séjour en unité de réadaptation doit conduire au projet défini en U.A.O. et à la concrétisation d’objectifs de réinsertion sociale et professionnelle à plus longue échéance. Le secteur professionnel choisi sert de support à la reprise d’une activité réaliste. Le programme du secteur hébergement est établi en vue d’une autonomie sociale.

Quatre secteurs d'activités professionnelles :

  • Le secteur agricole comprend des équipes d’aviculture, de vaches laitières et allaitantes, de grande culture et un magasin de vente des produits de l’exploitation.

  • Le secteur horticole comprend l’atelier des plantes aromatiques, le maraîchage, la pépinière, la serre de floriculture, la motoculture et l’entretien des espaces verts.

  • Le secteur des ateliers comprend la métallerie, la mécanique, la menuiserie, la peinture et l’encadrement auxquels s’ajoutent des activités à support informatique : dessin assisté par ordinateur (D.A.O.) et bureautique.

  • Le secteur hôtellerie-restauration comprend des équipes d’entretien des locaux, de lingerie, de blanchisserie, de cuisine, de self-service et de restauration.

Par ailleurs, le Centre Equestre du Domaine de Prières (C.E.D.P.) propose aux stagiaires qui le souhaitent une mise en situation professionnelle de palefrenier.


Activités pro à Billiers
Formations et stages professionnels à Billiers



Activités de soutien à Billiers
Activités de soutien

Les activités de soutien


Elles complètent les mises en situation sociale de l’hébergement et professionnelle des secteurs d’activité. A l’Unité d’Accueil et d’Orientation, elles participent à l’évaluation. En Unité de Réadaptation, elles peuvent renforcer certains apprentissages dont l’intérêt a été convenu par les stagiaires et leurs encadrants.

  • Activités scolaires : bilan, remise à niveau, cours pratiques…

  • Activités sportives : bilan psychomoteur, réentraînement physique, natation, sports individuels ou collectifs, en extérieur ou au gymnase…

  • Bilan(s) psychotechnique(s) effectué(s) par une psychologue.

Sur indication :

  • Informatique ; pour sensibiliser à l’outil informatique (saisie de CV, lettres de motivation, recherches Internet, etc...).

  • Ergothérapie pour développer les capacités cognitives, pratiques et habiletés sociales au moyen de supports créatifs.

  • Auto-école pour préparer au permis de conduire, évaluer voire réentraîner à la conduite si nécessaire
Loisirs à Billiers
Ce voilier à été réalisé au Centre par les stagiaires : il est utilisé pour les loisirs et les activités nautiques

Merci à nos lecteurs de nous communiquer d'autres bonnes adresses et témoignages, afin d'en faire profiter le plus grand nombre. Nous publions également des témoignages sur les lieux à éviter. Nous contacter ou s'inscrire pour participer à l'entraide

Les activités de loisir


Elles font l’objet d’une attention particulière à Billiers et sont assurées par 2 animateurs. Le temps libre peut en effet rapidement devenir un temps vide pour le stagiaire livré à lui-même. C’est pourquoi, cette offre de loisirs est particulièrement valorisée pour lui éviter l’isolement et le repli.

Elle s’effectue à plusieurs niveaux :

  • tous les soirs de semaine, des activités sont proposées aux stagiaires, parfois encadrées par des intervenants extérieurs ( Néon)
  • les fins de semaine, des activités sont proposées sur le site et des sorties extérieures sont organisées (bateau)
  • enfin, des séjours de quelques jours sont proposés aux stagiaires intéressés, sur des supports variés et en fonction des saisons : montagne, mer, randonnées, visites de sites privilégiés ou voyage à l’étranger…(séjour)

    l’ADSAO (mot breton qui signifie « debout ») est une association paritaire qui regroupe des stagiaires et des membres du personnel, avec plusieurs objectifs :
  • servir de lien entre les stagiaires et l’encadrement, notamment par les commissions « parole aux stagiaires ».
  • organiser les loisirs et les séjours
  • gérer la cafétéria des stagiaires
  • financer en partie les activités grâce à l’organisation de manifestations telles que Fest-Noz, lotos…


  • Dernière édition par Neptune le 6/3/2016, 10:58, édité 1 fois

    17 octobre 2015


    Nous apprenons que le Centre de Postcure de Billiers est mis en danger par l'ARS de Bretagne. 50 places sont menacées, l'ARS lui reprochant un déficit de 300.000 euros.


    On calcule que ce montant est le coût  du traitement à vie de deux personnes mal prises en charge suite à une hospitalisation psychiatrique.

    Pour économiser 300.000 euros, l'ARS de Bretagne veut donc priver d'une prise en charge correcte 50 personnes. Coût financier de la non réinsertion : 8.000.000 d'euros. Coût humain : inestimable.

    Dans un courrier adressé au directeur du centre de post-cure, le directeur de l'ARS explique que « la reconnaissance de la notion de situation de handicap psychique depuis la loi de 2005 a ouvert l'accès aux personnes reconnues comme telles à des accompagnements sociaux et médico-sociaux venant compléter le besoin de soin ».

    Manifestement l'ARS préfère que les personnes sortant de l'hôpital psychiatrique restent isolées chez elles, en "programme de soins" imposé, sans réel projet, avec visites (coûteuses) d'infirmier(e)s chaque jour et médication forcée. Et promises à la dépendance, à une vie dépressive, et quelquefois au suicide. C'est tout le "bienfait" des "accompagnements sociaux et médicaux sociaux" résultant de la loi Sarkozy du 1er juillet 2011 qu'elle semble donc approuver.


    Nous nous joignons à ceux qui pensent que c'est inacceptable, à commencer par les stagiaires, leurs familles , et le personnel.

    17 maires de Bretagne manifestent, en Octobre 2015, contre ce projet destructeur.

    Lire l'article de presse locale :
    http://www.letelegramme.fr/bretagne/billiers-inquietude-pour-le-centre-de-post-cure-14-10-2015-10811018.php

    Participez à la pétition, et faites la suivre  :
    Lien vers la pétition



    Haut de l'article

    Communiqué reçu par le Centre de Billiers



    remerciements
    2015-10-19 17:22

    Le personnel du CPRB vous remercie pour vos signatures, vos commentaires, vos mails ou votre présence à notre marche de manifestation du 13 octobre.

    Votre mobilisation nous a permis de restaurer un peu de dialogue avec l'Agence Régionale de Santé de Bretagne.

    Notre recrutement interrégional est maintenu, pour le moment, mais nous devons travailler avec les différents partenaires concernés pour trouver une solution d'avenir sur cette question. Les professionnels de la santé psychiatrique hors Bretagne peuvent donc continuer à nous adresser des dossiers de candidatures.

    Notre établissement est aussi tenu de présenter un projet de restructuration qui conditionnera le nombre de places que nous garderons en soins de réadaptation psychiatrique.

    La situation de notre établissement reste fragile, nous avons encore besoin de votre soutien, continuez à faire circuler la pétition !

    Centre de Réadaptation de Billiers

    Neptune

    Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

    Association Loi de 1901

    Accueil - Forum Psychiatrie
    Chat

    Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com