Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Documentation

Troubles et handicaps

SOS

Catatonie, catatonique

Par Neptune 
le 12/08/2013

avatar

Catatonie, catatonique


mise à jour du 29 juin 2014
   La catatonie est un syndrome psychiatrique s'exprimant à la fois dans la sphère psychique et motrice.

Elle est l'état le plus grave de crise consécutive à une maladie psychique, ou à d'autres causes (intoxication, y compris par des médicaments). Le mot est employé, entre autres, pour un sous-type de la schizophrénie (schizophrénie hébéphrénocatatonique) ou d'un Episode dépressif majeur "avec caractéristiques catatoniques".

Le TLFi, définissait à tort la catatonie comme une « forme de schizophrénie caractérisée par des périodes de passivité et de négativisme alternant avec des excitations soudaines. ». Il y a de multiples définitions et propositions de caractérisation (critères) 1.

Dans le DSM-IV-TR, elle n'est pas reconnue en tant que trouble à part, mais plutôt associée à des troubles tels que la schizophrénie (type catatonique), le trouble bipolaire, l'état de stress post-traumatique, la dépression et autres troubles mentaux, aussi bien qu'aux abus de substance et/ou à l'overdose. Elle peut également être perçue en tant qu'infection médicale notamment comme l'encéphalite, troubles auto-immunes et le sevrage aux benzodiazépines.

On sait également depuis peu qu'elle est "précipitée par les antipsychotiques" y compris de nouvelle génération 1.
Symptômes Les signes suivants y sont généralement associés :


  • Le négativisme, c’est-à-dire l'opposition à toute proposition. Celui-ci a été défini par Henri Ey comme le « refus de tout contact avec autrui et avec le réel ». Cela peut comprendre un refus du regard, un mutisme, une anorexie ou un apragmatisme total ;
  • La passivité : paradoxalement, le sujet peut également avoir occasionnellement des attitudes d'acceptation passive, par suggestibilité ;
  • Le syndrome moteur : perte de l'initiative motrice, raideur généralisée, attitude figée, résistance active aux tentatives de mobilisation. Parfois, on observe le syndrome de la catalepsie, dite flexibilité cireuse, le patient gardant les attitudes imposées par autrui même lorsqu'elles sont inconfortables (c'est par exemple le signe de l'oreiller : la tête reste soulevée lorsque l'oreiller est retiré).
  • Des phénomènes parakinétiques (maniérisme, stéréotypies, pathétisme, impulsions), une echolalie ou encore une echopraxie sont observés.
  • Parfois, l'évolution est ponctuée par des accès d'agitation psychomotrice soudaine ou par des crises clastiques.
  • Des symptômes somatiques associés incluent des signes de dysautonomie, troubles tensionnels, œdèmes des membres inférieurs, sueurs profuses, cyanose des extrémités, hypersalivation.

    Le DSM-IV l'a défini comme un syndrome, sans préjuger de son étiologie : schizophrénie, troubles de l'humeur (mélancolie majoritairement), affections neurologiques. Son évolution sans traitement peut aboutir à la mort par anorexie ou déshydratation.

    d'après Wikipédia 2013, amplement revu, corrigé et complété par Neptune .


Anglais  Catatonia, catatonic

Revenir en haut  

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit