Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Documentation

Troubles et handicaps

SOS

La fondation de Rotschild, MAS Mendel-Meppen à Meaux intente un procès en diffamation à la mère d'une personne autiste

Par Neptune 
le 22/09/2014

Nous venons de prendre connaissance de l'article suivant (source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/09/22/01016-20140922ARTFIG00060-maltraitance-la-mere-d-un-autiste-en-guerre-contre-un-institut.php)


Une mère accuse la Fondation de Rothschild à Meaux de violences à l'encontre de son fils autiste âgé de 24 ans. L'établissement dément et attaque la mère en diffamation


Le 17 septembre 2014 s'est tenu à la 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris une audience de référé dans le procès en diffamation qui oppose la mère d'un jeune autiste à la Fondation de Rothschild. Le jugement a été mis en délibéré au 8 octobre.

Nicole S. 50 ans est accusée de diffamation par la Fondation qui accueille depuis 2008 Daniel, son fils autiste de 24 ans. Il réside cinq jours sur sept à la Maison d'accueil spécialisée (MAS) gérée par la Fondation de Rothschild, située rue Alfred-Maury, à Meaux. Trente-deux adultes autistes y sont hébergés. Cet été, la mère a mis en ligne une pétition qui a recueilli plus de 2600 signatures. C'est le texte de la pétition que la Fondation de Rothschild a justement attaqué en diffamation. La mère y raconte que par deux fois en six mois, elle a retrouvé son fils blessé (5 dents cassés, œil au beurre noir, bleus sur le corps), les médecins ayant respectivement donné 10 jours d'incapacité temporaire totale (ITT) et 15 jours. Après le premier incident survenu en décembre 2013, elle a déposé plainte pour violence sur personne vulnérable. Un mois auparavant, un adulte autiste avait trouvé la mort au sein du même établissement. Le procureur de la République de Meaux avait ouvert une information judiciaire pour recherche des causes de la mort. Deuxième incident cet été: le 28 juillet, Nicole apprend que son fils a été transporté aux urgences pour un traumatisme crânien. Elle dépose une nouvelle plainte. C'est ensuite qu'elle rédigera le texte de la pétition mise en ligne.

«Neuroleptisation massive»


Outre les blessures, la mère dénonce également le traitement médicamenteux administré à son fils. «Quelques mois après son arrivée (au sein de l'établissement, NDLR), il s'est vu prescrire un traitement neuroleptique lourd (…) alors qu'il n'en a jamais eu besoin auparavant, ce qui l'a rendu en état de constante sédation et par conséquent encore plus handicapé, écrit-elle dans la pétition. Cette neuroleptisation massive étant la condition sine qua non pour qu'il ne soit pas mis à la porte».

La Fondation explique les «chutes» de Daniel par la maladie dont il souffre: l'épilepsie. Or, des examens neurologiques conduits en décembre et janvier dernier à l'hôpital Foch de Suresnes à l'initiative de ses parents, concluent à l'absence d'activité épileptique. Contacté par Le Figaro, Matthieu Thomas, le directeur de la MAS explique que la mère du jeune autiste est «agressive». «Nous essayons de mettre en place les prescriptions des médecins, ce qu'elle refuse. Elle ne veut pas nous donner les documents médicaux disant que son fils n'est pas épileptique. Aujourd'hui, nous ne savons donc pas s'il l'est ou s'il ne l'est pas».

Le psychiatre est médecin généraliste


Par ailleurs, l'un des médecins de l'établissement, présenté comme psychiatre aux parents via notamment un organigramme qui leur a été envoyé par la Poste est en réalité médecin généraliste, comme l'a confirmé au Figaro le Conseil de l'ordre des médecins. En cas de signalement au conseil départemental, cette qualification erronée peut faire l'objet d'une plainte de l'ordre et être suivie par une sanction disciplinaire. Cette dernière peut aller jusqu'à deux mois d'interdiction d'exercer pour le praticien. Quant à l'établissement, il peut être poursuivi pour information fallacieuse.

Depuis le mois de juin Daniel vit chez sa mère. «Ma cliente est désarmée, explique Me Delphine Meillet, l'avocate de la mère de Daniel. Elle n'a pas trouvé d'autre moyen que de crier publiquement son désespoir à travers une pétition car l'institution ne lui fournit pas de réponse. Par ce biais, elle s'adresse à toutes les personnes intéressées par la maltraitance des enfants autistes en France».

D'après le collectif Autisme, qui rassemble six fédérations d'associations, 44 % des autistes seraient victimes de maltraitance. La France compte 650.000 autistes dont 160.000 enfants.


Notre commentaire : pour une fois, merci au Figaro. Toutefois, pas de lien vers la pétition en question, un site de soutien ou de cagnotte pour les frais d'avocat que les personnes dans cette situation, ont souvent du mal à payer.

Voici cet oubli réparé :

La pétition et le texte de Nicole S: c'est ici
2800 signatures, mais fermée depuis 18 jours.


MAS Myriam Mendel-Meppen à Meaux - NeptuneLa MAS Mendel-Meppen de Meaux : un petit paradis sur terre...

Présentation extraite du site

La Maison d’accueil spécialisée pour autistes adultes Myriam Mendel-Meppen (MAS)apporte une réponse aux demandes de parents démunis face au manque de structures d’accueil (en particulier en Ile-de-France).

Située à Meaux, à 55 kilomètres à l’est de Paris, elle est implantée dans un quartier résidentiel, à proximité de l’hôpital et du centre historique.

L’établissement peut accueillir jusqu’à 30 adultes autistes, psychotiques ou handicapés en internat et 6 en externat.
Les résidants (1) sont essentiellement originaires de Seine-et-Marne et la moyenne d’âge est de 33 ans.
Trois pavillons autonomes de 10 chambres chacun, nommés Myriam, Alix et Liliane, donnent sur une rue centrale et sur de petits jardins.

Créée par la Fondation de ROTHSCHILD à l’initiative du Dr Lynda Meppen, fondatrice de l’Association pour le bien-être des autistes (ABA), la Maison d’accueil spécialisée a ouvert fin 2003.

L’hébergement de type familial associé à une prise en charge et à un projet de vie individualisés contribue à rassurer les familles.

- Les conventions de partenariat
La maison d’accueil spécialisée a signé des conventions de partenariat avec le centre hospitalier de Meaux et celui de Lagny.

- Le réseau
La maison d’accueil spécialisée est adhérente de l’Association AURA 77.

(1) Ce site est plein de fautes d'orthographe. Leur correction sera le signe qu'ils nous auront lu. Peut-être seront nous attaqués en diffamation ? Ailleurs, on peut lire "Les aides soignants et les aides médico-psychologiques (APM) sont les pivots de la vie des résidants"





MAS Myriam Mendel-Meppen à Meaux - NeptuneL'actualité de la MAS Mendel-Meppen : tout va très bien, rien à signaler madame la marquise !"



Revenir en haut  

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit