Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Attaque de Panique - définition DSM-IV

Par Neptune 
le 09/06/2013

 

Attaque de panique



Symptômes et types des manifestations d'anxiété de type "attaque de panique", au sens DSM-IV. Les attaques de paniques sont vécues dans différents troubles anxieux.

Texte intégral, remis en forme pour une meilleure lisibilité, avec ajouts en italiques.



Caractéristiques




La caractéristique essentielle de l'attaque de panique consiste en une période bien délimitée d'anxiété ou de malaise très intense en dehors de tout danger réel et accompagnée par au moins 4 à 13 symptômes somatiques ou cognitifs. Les symptômes peuvent être de nature somatique ou cognitive et comprennent :

symptômefréquence
palpitations90 %
sensations de souffle coupé ou impression d'étouffement  81 %
sensation de vertiges ou de tête vide, d'évanouissement70 %
transpiration69 %
frissons ou bouffées de chaleur64%
douleur ou gêne thoracique62%
peur de mourir60 %
tremblements ou secousses musculaires58 %
peur de perdre le contrôle de soi ou de "devenir fou"56 %
paresthésies (sensations d'engourdissement ou de picotements)   51 %
sensation d'étranglement51%
nausée ou gêne abdominale40 %
déréalisation ou dépersonnalisation33%
 
Nous avons classé la liste non ordonnée des symptômes du DSM-IV, et fourni les pourcentages à partir des données de l'étude de David Servant, Parquet JP, "Etude sur le diagnostic et la prise en charge du trouble panique en psychiatrie" portant sur 8137 patients

L'attaque a un début soudain et atteint rapidement son acmé (habituellement en 10 minutes ou moins) et est souvent accompagnée d'un sentiment de danger ou de catastrophe imminente et d'un besoin urgent de s'échapper.
L'anxiété qui caractérise l'Attaque de panique peut être distinguée de l'Anxiété généralisée par son aspect bien délimité, quasi paroxystique et sa sévérité typiquement plus importante. Les attaques qui remplissent tous les autres critères, mais ont moins de 4 symptômes somatiques ou cognitifs, sont désignés sous le nom d'attaques pauci-symptomatiques.

Il existe 3 types caractéristiques d'Attaque de panique :

  • les Attaques de panique inattendues (non induites),
  • les Attaques de panique situationnellement liées (induites),
  • les Attaques favorisées par des situations.


Chaque type d'attaque de panique est défini par des relations différentes entre le début de l'attaque et la présence ou l'absence de situations déclenchantes externes (ex. : un sujet souffrant d'une claustrophobie a une attaque alors que son ascenseur est bloqué entre deux étages) ou internes (ex. : des cognitions de catastrophes concernant les conséquences des palpitations cardiaques).

Les Attaques de panique inattendues (non induites)

    Ce sont celles dans lesquelles le sujet n'associe pas le début de l'attaque de panique à une situation déclenchante interne ou externe (c'est-à-dire attaque survenant spontanément, "à l'improviste").


Les Attaques de panique situationnellement liées (induites)

    Ce sont celles dans lesquelles l'Attaque de panique survient de façon presque invariable, immédiatement lors de l'exposition à une situation déclenchante ou dans l'anticipation de celle-ci (ex. : une personne souffrant d'une Phobie sociale ayant une Attaque de panique lorsqu'elle va faire un discours en public).


Les Attaques de panique favorisées par des situations

    Elles ressemblent aux attaques situationnellement liées mais ne sont pas de manière invariable associées avec le stimulus et ne surviennent pas nécessairement immédiatement après l'exposition (ex. : les attaques ont plus de chances de survenir alors que le sujet conduit son véhicule, mais il existe des occasions dans lesquelles le sujet peut conduire sans avoir d'Attaques de panique ou bien, certaines fois, l'Attaque de panique survient après une demi-heure de conduite).


Les sujets consultant pour des attaques de panique inattendues décrivent habituellement la peur comme intense et disent qu'ils ont pensé être sur le point de mourir, de perdre le contrôle d'eux-mêmes, d'avoir une crise cardiaque, ou un accident vasculaire cérébral ou de "devenir fou". Ils rapportent aussi habituellement un désir urgent de fuir l'endroit quel qu'il soit où l'attaque est survenue.
Avec le temps, les Attaques de panique récurrentes inattendues deviennent typiquement des attaques situationnellement liées ou favorisées par des situations, bien que des attaques inattendues puissent persister.
La survenue d'Attaques de panique inattendues est nécessaire pour qu'un diagnostic de Trouble panique (avec ou sans Agoraphobie) puisse être porté.

Les Attaques de panique situationnellement liées ou les Attaques de panique favorisées par des situations sont fréquentes dans le Trouble panique mais peuvent également survenir dans le contexte d'autres Troubles anxieux et d'autres troubles mentaux. Par exemple, les Attaques de panique situationnellement liées surviennent chez la plupart des sujets souffrant d'une Phobie sociale (ex. : le sujet fait une Attaque de panique systématiquement à chaque fois qu'il doit parler en public) et chez les sujets souffrant d'une Phobie spécifique (ex. : le sujet souffrant d'une Phobie spécifique des chiens qui fait une Attaque de panique systématiquement à chaque fois qu'il voit un chien qui aboie), alors que les Attaques de panique favorisées par des situations surviennent plus typiquement dans le Trouble Anxiété généralisée (ex. : après avoir regardé à la télévision une émission alarmante au sujet d'un ralentissement économique, le sujet devient très préoccupé par sa situation financière et fait une Attaque de panique) et dans le Syndrome de stress post-traumatique (ex. : une victime de viol fait parfois des Attaques de panique lorsqu'elle est confrontée par ce qui lui rappelle l'événement traumatisant, tel que voir un homme qui lui rappelle son agresseur).

Dans l'évaluation du diagnostic différentiel d'une Attaque de panique, il est important de prendre en compte le contexte dans lequel l'Attaque de panique survient.

La distinction entre les Attaques de panique inattendues et celles qui sont situationnellement liées et favorisées par des situations est d'une importance majeure du fait que l'existence d'Attaques de panique inattendues récurrentes est indispensable pour le diagnostic de Trouble panique.

Etablir si des antécédents d'Attaques de panique justifient un diagnostic de Trouble panique est toutefois compliqué du fait qu'une relation exclusive n'existe pas toujours entre le type d'Attaque de panique et le diagnostic. Par exemple, bien qu'un diagnostic de Trouble panique nécessite théoriquement qu'au moins certaines des Attaques de panique soient inattendues, les sujets présentant un Trouble panique signalent fréquemment avoir des Attaques situationnellement liées ou des Attaques favorisées par des situations.

Ainsi, une évaluation attentive de l'objet de l'anxiété associée aux Attaques de panique est également importante dans une démarche de diagnostic différentiel. Par exemple, considérons le cas d'une femme qui fait une Attaque de panique avant de prendre la parole en public. Si cette femme signale que l'objet de son anxiété était qu'elle pourrait mourir d'une crise cardiaque imminente et en supposant que les autres critères du diagnostic sont remplis, elle peut souffrir d'un Trouble panique. D'un autre côté, s'il lui semble que l'objet de son anxiété n'est pas une Attaque de panique en soi mais le fais d'être embarrassée et humiliée, alors il est plus probable qu'elle souffre d'une Phobie sociale.

Les problèmes diagnostiques pour les cas frontières sont discutés dans les sections "Diagnostic différentiel" des textes relatifs aux troubles dans lesquels les Attaques de panique peuvent apparaître.
Troubles anxieux - Neptune
Autres articles sur les Troubles anxieux


Thérapies et médicaments
Thérapies et médicaments

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat
Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com