Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Documentation

Troubles et handicaps

SOS

Je ne veux pas mourir, mais en finir avec la vie - Ann Herberlein

Par Invité 
le 06/04/2014

Ann Herberlein - Je ne veux pas mourir, mais en finir avec la vie - Bibliotheque Neptune

4ème de couverture


JE NE VEUX PAS MOURIR,
MAIS EN FINIR AVEC LA VIE

Expérience bipolaire et suicide


Oscillant entre des élans d'enthousiasme et des crises de dépression profonde, Ann Heberlein lutte perpétuellement pour sa survie. Comment une journaliste talentueuse, mère de trois enfants, aimée de son mari, choyée par ses amis, peut-elle ressentir l'envie de mourir ?

Dénonçant le silence qui entoure les maladies psychiques, cette intellectuelle suédoise livre ici un témoignage bouleversant - qui a déjà rencontré un très grand succès en Suède. Pour échapper aux crises existentielles provoquées par sa pathologie, Ann Heberlein réfléchit à sa condition, mais pointe du doigt les failles du corps médical face à sa souffrance. Véritable plongée au cœur d'une maladie que l'on soigne autant avec des mots qu'avec des médicaments, son travail d'écriture et de réflexion est un formidable outil pour comprendre les ressorts complexes de la bipolarité et de la pulsion suicidaire.


Ann Heberlein, écrivain et journaliste de renom, travaille pour les plus grands journaux suédois. Diagnostiquée bipolaire en 2001, elle fréquente depuis son adolescence les instituts spécialisés pour lutter contre sa maladie.
Elle a survécu à plusieurs tentatives de suicide.



Essai traduit du suédois par Ester Blomberg et Aude Pasquier


2011 - Editions ACTES SUD
150 pages

http://www.actes-sud.fr/contributeurs/heberlein-ann-1
18,30 €

TABLE



          Salle d'attente

Örnahusen

Folie

Grandes vacances

Le club des suicidaires

Adieu

Néant

Le sens de la vie et autres non-questions

Dernier repas

Quelque chose




Notre avis

Ann Heberlein nous livre un essai sur le risque suicidaire et le suicide, corollaires de la bipolarité dont elle souffre. Elle décrit de manière magistrale, parfois crue, ses scénarios pour mettre fin à sa vie, l'isolement total qu'elle ressent, l'incapacité des mots, si dérisoires face à la maladie.

Ses tentatives pour s'analyser, se comprendre - "Je ne vis pas dans le même univers que vous." -, restent vaines. Un questionnement sans fin, et sans réponses quant au sens de sa vie.

Le lecteur néophyte peut se sentir mal à l'aise, trouver cet essai dérangeant, désespérant.

Aujourd'hui, la communication autour de la bipolarité semble omniprésente. Pourtant, le caractère complexe de cette maladie est souvent décrit de manière simpliste. Les témoignages recueillis portent pour la plupart sur les phases hautes (up), exaltantes, euphoriques dont on garde la nostalgie lorsqu'elles disparaissent pour ne laisser la place qu'à des "dépressions sévères" (down). Un discours réducteur, monté en épingle par les médias pour donner une vision "extraordinaire" de la bipolarité.

Ann Heberlein dévoile son cheminement personnel vers le passage à l'acte suicidaire, le bombardement permanent de pensées angoissantes et envahissantes à l'extrême, que rien ne parvient à apaiser.

Loin des clichés habituels, cet essai décrit la souffrance engendrée par cette maladie qui peut tuer.










Autres articles et livres recommandés sur les dépressions et les troubles bipolaires :

Revenir en haut  

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit