Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Documentation

Troubles et handicaps

SOS

Les cliniques psychiatriques maltraitantes : Chateau du Tremblay à Chaulgnes (58) près de Nevers - reportage TV

Par Neptune 
le 21/01/2014

avatar
L'horreur a été révélée à la France le 19 janvier 2014 par "Zone Interdite", sans révéler le lieu de "tournage" des premières séquences. Le site internet de ce centre avait, le lendemain de la diffusion, modifié ses photos pour qu'on le reconnaisse moins facilement, mais, nous l'attestons, c'est bien lui ! 

La clinique était à vendre au moment du reportage par le groupe "Générale de santé". Le groupe international "Ramsay" a repris l'activité, et construit un nouveau site internet.

Le film se passe de commentaires  : ce sont des enfants que l'on drogue et que l'on attache à longueur de journée, pour... du fric !

La Clinique Château du Tremblay a obtenu sa première certification en 2004 et la deuxième en 2008.

"La deuxième procédure de certification (2008) a été l'occasion de mettre en place, grâce à une collaboration médecins, soignants, une Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP)" communique le site de ce lieu infréquentable.
Les rapports de ces deux visites sur le site de l'HAS.

Depuis la publication de cet article, nous avons reçu un témoignage bouleversant (1), qui montre que l'horreur est une vieille tradition au Tremblay, de celles qui se perpétuent, et qui conclue par "Comme vous le dîtes, il y a des "lieux à fermer" !"

Ramsay, allez-vous changer cette équipe dite "médicale" ?

Nom
: Clinique Château du Tremblay  
Adresse : 58400 Chaulgnes
Tel : 03 86 59 75 92

Site : http://www.generale-de-sante.fr/clinique-chateau-du-tremblay-chaulgnes

Le film





Edit: le film n'est plus diffusé par M6 ce qui est bien dommage..., ci dessus une copie

Une page du rapport de la HAS de Mars 2012



On rappellera juste que le responsable de l'Agence Régionale de Santé a été interviewé et informé par M6 avant ce rapport.

Clinique du Tremblay - Zone Interdite - la HAS ne voit rien - Neptune


La HAS (Haute Autorité de Santé) ne fait pas des contrôles sérieux, même s'ils contiennent cinquante page de chiffres et de bonnes intentions. Que ce soit dans cet établissement (la preuve par l'image) ou ailleurs.

La HAS engage des médecins désoeuvrés sur son site internet, leur offre "formation", rétribution intéressante, et indemnisation de leur employeur, pour faire quelques visites. Une mission de service publique sous-traitée, et donc, aucun suivi, aucune continuité, aucune responsabilité n'est prise. Madame la Ministre ne doit pas se contenter d'"augmenter le nombre de contrôles", car, s'ils sont effectués dans ces conditions, autant ne rien faire !

(1)Témoignage reçu depuis la publication de cet article


"Au moment où je subissais tous ces mauvais traitements dans cette clinique du Château du Tremblay, il ne me serait jamais venu à l'idée de m'en plaindre, de dénoncer, vu que j'étais sous l'emprise totale de mon gourou de psychiatre (directeur de la clinique, qui a abusé, y compris sexuellement, de ma fragilité psychologique pendant 2 ans) et réduite à l'état de zombie par les neuroleptiques, électrochocs et comas insuliniques. (...)  Se retrouver attachée par les poignets et les chevilles dans son lit, fermée à clef jour et nuit dans sa chambre pendant deux semaines, giflée par ce psychiatre qui faisait partie de "ces grands délinquants sexuels" que vous évoquez dans votre présentation, "tripotée" par un aide-soignant, c'était bel et bien de la maltraitance mais il m'a fallu des années avant de pouvoir regarder la réalité en face, avant de pouvoir nommer, écrire, dénoncer. J'avais pourtant 26 ans à l'époque... (...)
J'ai lu un témoignage poignant écrit par M. Christine D'Welles, intitulé : "Folle... moi ?". Sans jamais la nommer, elle y décrit ce qu'elle a subi dans cette clinique alors qu'elle n'était qu'une adolescente.  Sa description des lieux est tellement fidèle (situation géographique, description du parc, de la façade du château, des directeurs) que j'ai tout de suite reconnue la clinique en question. Comme elle, je n'étais ni folle, ni schizophrène, mais en dépression profonde qui m'a menée à des TS à répétition. L'internement n'a fait qu'accentuer ma dépression. Mes parents sont décédés sans jamais avoir su ce que j'avais subi.(...)

Comme vous le dîtes, il y a des"lieux à fermer" !


Précision :
Ces faits se sont produits il y a longtemps, et le directeur n'est plus le même.
Mais la maltraitance extrême y a perduré. Comme nous l'a redit cette personne : "Pour moi, le Château du Tremblay est un lieu maudit. Les mauvaises ondes semblent y circuler indéfiniment."


Les soignants n'en peuvent plus non plus



http://bourgogne.france3.fr/2013/05/03/nievre-des-salaries-de-la-clinique-du-temblay-sont-en-greve-245011.html

"Ce vendredi 3 mai 2013, les salariés grévistes de l'établissement se sont rassemblés devant la clinique psychiatrique du Tremblay à Chaulgnes pour alerter sur le climat délétère qui y règne selon eux.

Ils entendaient ainsi dénoncer des conditions de travail mettant en danger les emplois de la Clinique ainsi que la qualité des soins. Les grévistes pointent les absences non-remplacées, des sanctions disciplinaires disproportionnées et les retards de paiement des salaires.

Selon eux, le climat s'est détérioré depuis le changement de direction survenu en 2011. En conséquence, le personnel réclame le remplacement du directeur  et en appelle à l'arbitrage du groupe Générale de Santé à qui appartient la clinique. (NDLR: Générale de Santé veut vendre ses établissements psychiatriques)

Du côté de la direction, on assure que "la continuité des soins est assurée"
Cette direction et cette équipe médicale toute entière sont indignes et coupables pénalement de maltraitance, de non assistance, et de non dénonciation de maltraitance faite à des enfants. Elle devrait à notre avis suivre une formation pratique sur celle-ci, dans une cellule de prison, pendant quelques semaines, et mieux comprendre ainsi ce qu'elle fait subir en rigolant (voir le film) à des êtres humains. Nous attendons une réaction ferme et durable des autorités.

Car dans le film, on voit aussi l'histoire de deux autres établissements dans lesquels la révolte a émergé :
- Dans le Gers, à l'IME Moussaron, les employés n'ont pas fait grève, ils ont mené avec les syndicats des actions en justice et dénoncé pendant des années les pratiques maltraitantes, obtenant une exceptionnelle décision de mise en place d'une administration temporaire (sorte d'administration judiciaire) par l'ARS, une décision publique un peu plus courageuse que celle de Bourgogne. Il faut dire que, depuis 30 ans, les éducateurs se sont plaints, en ont même perdu leur emploi, pour obtenir ce petit changement.

Malheureusement en 2014, cette direction temporaire abandonne sa mission. Le collectif créé par des parents et infirmiers : https://www.facebook.com/pages/Collectif-de-Salari%C3%A9s-et-Anciens-Salari%C3%A9s-IME-Moussaron-Officiel/676681039080475?fref=pb&hc_location=profile_browser
(page facebook)

- Dans le Nord-Pas de Calais, David, agent d'entretien qui, pour avoir filmé, dénoncé  et montré des images, a été sanctionné par son encadrement, et mis au "placard". Affaire à suivre également.
 


Neptune dénonce avec M6  la torture d'enfants autistes à la Clinique Psychiatrique du Tremblay
Clinique du Tremblay - Derrière ces murs, des enfants handicapés sont drogués et attachés toute la journée, pour 400 euros par jour.


L'équipe en place
(publiée sur le site internet de la clinique en janvier 2014)

Docteur Olivier AMEIL
Psychiatre : Addictologie
Clinique du Château du Tremblay

Docteur André BOYER
Médecin Généraliste
Docteur Mohammed EL AMEEN
Psychiatre
20 avenue Général de Gaulle
58000 NEVERS

Docteur Philippe FOURNIER
Psychiatre
Clinique du Château du Tremblay

Docteur Olivier MAHU
Psychiatre
Clinique du Château du Tremblay

Docteur Michel MERLIN
Psychiatre
Clinique du Château du Tremblay

Docteur Dominique PERRODEAU
Psychiatre : pedo-psychiatrie
Clinique du Château du Tremblay

Docteur Bernard PHILIPPE
Psychiatre
Clinique du Château du Tremblay

Merci aux lecteurs de cet article de nous communiquer tous commentaires sur leur expérience personnelle  (qualité des soignants, et toutes autres informations y compris nominatives). Le but est d'aider les personnes à choisir un bon psy, et/ou une structure de soins bientraitante.

Cliquer sur "Répondre" en bas et à droite de ce message pour une réponse publique, ou bien contactez nous pour une réponse ou une réaction privée.



Dernière édition par Neptune le 14/2/2015, 22:13, édité 4 fois

Ramsay santé



Le business est la motivation première du groupe Ramsay, comme il l'explique lui-même.

Absolument pas concerné par le scandale, ce groupe international explique qu'il va "s'appuyer sur les compétences médicales et managériales" des établissements rachetés au groupe Générale de Santé.


Si quelqu'un dispose d'un document signé de la Haute Autorité de Santé (HAS) et qui contraint Ramsay à éliminer la maltraitance qui sévit dans les cliniques, nous sommes preneurs.

A priori ce document n'existe pas : Marisol Touraine, ministre de la santé forcée de réagir à ce film, a seulement annoncé vouloir "renforcer les inspections".

Oui, mais les inspections sont biaisées comme on le voit ci-dessus, car faites par des vacataires : autrement dit, des médecins ou anciens internes désoeuvrés (pourquoi?) et cherchant des revenus.... Qu'attend-on de telles inspections ?



Message le 26/8/2014, 11:36  ANONYME

Des médecins psychiatres peu présents, incompétents, ne remplissant et ne lisant pas les dossiers, n'écoutant pas le personnel soignant.Allant parfois à l'encontre des ordonnances judiciaires de l'Aide Sociale à L'Enfance.
Des prescriptions médicales incompréhensibles.
Une organisation inexistante sur le suivi des ados, pas de projet, pas de réunion de synthèse.
Du coup le personnel soignant faisant son maximum mais parfois dans l'incompréhension totale, provocant une certaine insécurité pour les adolescents.
L'objectif de la direction n'étant pas d'aider les jeunes mais surtout de remplir les lits, une usine a fric à 400E la journée !!!
Un directeur complètement à la ramasse, servant surtout a compter l'argent qui rentre qu'à une qualité de travail et (si vous mettez un peu les pieds dans le plat ), capable de prendre des sanctions jusqu'au licenciement !!!
Tout ceci en cachant entre autre des incidents et accidents a répétition, du genre tentative de suicide d'un jeune passé aux oubliettes et réanimé de justesse, ou des accidents grave sur le personnel également, omettant aussi de transmettre des informations aux procureur de la république et j'en passe ... et pourtant du bon travail a faire pour ces jeunes avec de supebes outils qui malheureusement ne sont pas exploités

Message le 26/8/2014, 16:42  anonymus

Pour ce qui est du reportage, je tenais a signaler à monsieur Margueritte qu'EVA n'y a jamais eu sa place, ce n'était qu'une histoire d'argent comme il est dit dans le reportage, sachez que l'équipe soignante était contre ces agissements ( enfin la plupart) et qu'EVA n'était pas attaché 24H/24 , je lui faisias prendre sa douche tous les matins ou j'était présent et lui faisait prendre ses repas apres les autres, d'autre part elle allait régulièrement dans le jardin ou nous jouions a son niveau
Il est vrai que la plupart du temps elle était attachée , mais ceci étant un acte médical , sur prescription...
Pour ce qui est des excréments , oui je l'ai vu et vous ne pouvez pas dire qu'il y en avait souvent, malheureusement, j'ai eu droit a les nettoyer régulierement meme si on emmenait votre fille régulièrement aux toilettes.
Je conviens qu'il y avait grosse maltraitance mais ne noircissez pas non plus le tableau , EVA ne se calme pas en 10mn
Un profesionnel
Merci

Ma petite fille en étant dans cet établissement  j en ai la chair de poule et du dégout les usines a fric qui profitent de certaines maladies begnines et qui finissent  plus mal qu avant

j esp're que l on va la sortir d ici la fin de la semaine cela fera  sa deuxième semaine  avec nos responsabilitées


la honte elle est belle la france


eliane Kosuta

E.P

Revenir en haut  

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Maladies