Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Clinique psychiatrique Beau Site de Gan (près de Pau, 64) - Avis d'adhérents

Par Neptune 
le 04/01/2014

 
Clinique : Clinique Beau Site, Chemin de Mesplet, 64290 Gan
Tel : 05 59 21 55 85 ou 0 826 20 71 71


Site : http://orpea.com/clinique-beau-site-gan-64

La Clinique Beau Site appartient au groupe Orpea, qui gère le site

Les avis


    en 2013


    "JAMAIS une seule fois, à Gan, ils m'ont laissée ressortir si je n'étais pas mieux. Que ce soit en dépression, mixte ou up. Quitte à y rester trois mois, mais au moins, les infirmières jettent un oeil sur tout le monde, sont au courant de tout, et les psychologues et psychiatres sont forcément au jus. Et quand tu as besoin de parler, tu as TOUJOURS quelqu'un du personnel médical. Je ne suis pas du genre à demander, je suis plutôt du style renfermé, mais c'est arrivé que je passe du temps à parler avec une infirmière qui est venue à ma rencontre parce qu'elle avait vu, toute seule, que ça allait très mal.

    Pub pub, mais normal, c'est eux qui m'ont sortie de la merde ! "

    (en comparaison avec le CHP de Pau et une clinique de Tarbes...)

    en 2017


    "Merci de retirer tout conseil d'orientation vers Le Dr X. et Beau Site à Gan. Ce psy m'aura traitée durant plus de 13 ans pour bipolarité alors que :
    - antécédents moi-même d'hypothyroïdie grave sous lithium et sous ses yeux
    - mère atteinte de maladie auto-immune rare
    - tachychardie sous ses yeux
    - prise de poids sous ses yeux
    - elle n'a jamais contrôlé la thyroïde durant toutes ses années et il se trouve que je fais des hypothyroïdies, je n'ai jamais été bipolaire, mais malade de la thyroïde !
    Je l'ai plaquée cette psy que j'encensais il y a un an et demi, et c'est maintenant qu'on comprend ce que j'ai, mais ma vie entière sera passée à la trappe, et j'ai des complications depuis le temps ! Sans parler des longues dépressions restées sans traitement, de tous les gens que j'ai perdu à cause de l'agressivité, merci pour l'enfer traversé, il suffisait de prises de sang !"

Aspects pratiques


    Clinique Beau Site, 2013


    "Etablissement conventionné, accueille en hospitalisation libre uniquement.

    Cadre très agréable (voir photos ci-contre ainsi que sur le site).

    X lits (chambres simples et doubles). 15 lits en hospitalisation de jour.

    Rare et appréciable dans ce milieu : les patients disposent de la clé de leur chambre, les infirmier(e)s ont un double. Ah si tous les hôpitaux pouvaient, à peu de frais, s'en inspirer, une autre relation thérapeutique, et tout simplement un sentiment de sécurité nouveau pourrait émerger.

    Equipe de 2 psychiatres, 3 médecins généralistes, des psy externes, etc.
     
    Ateliers quotidiens, ateliers débats, etc."


Clinique de Gan Beau Site 64
Clinique Beau Site - Gan (64)


Clinique de Gan Beau Site 64





Merci aux lecteurs de cet article de nous communiquer tous commentaires sur leur expérience personnelle  (qualité des soignants, et toutes autres informations y compris nominatives). Le but est d'aider les personnes à choisir un bon psy, et/ou une structure de soins bientraitante.

Cliquer sur "Répondre" en bas et à droite de ce message pour une réponse publique, ou bien contactez nous pour une réponse ou une réaction privée.




Dernière édition par Neptune le 28/11/2017, 11:23, édité 2 fois

C'est encore pire que ce que j'ai décrit. Je suis l'auteure de tous les commentaires. J'ai été victime d'une bonne manipulation pour servir de vache à lait lors des consultations et hospitalisations. c'est du business !!!! Les analyses de mes hospitalisations montent des hypothyroïdies en absence de traitement pouvant influer sur la thyroïde. J'ai gardé les analyses. Cette psychiatre était ma référente, en ville comme à Beau Site durant plus de 10 ans, je ne sais pas combien, toute ma prise en charge. Elle n'a jamais contrôlé la thyroïde en dehors des hospitalisations. Elle m'avait dit que je faisais des hypothyroïdies sous lithium, mais elle s'est bien gardée de m'annoncer que j'en faisais aussi sans. Elle ne m'aura pas traitée pour la thyroïde. Je 'ai plaquée en lui laissant un chèque sur une chaise, moi qui lui ai apporté certainement dans les 8000 euros. Elle m'aura refusé des thérapies également, un autre confrère que j'ai consulté après m'aura dit "elle est contre"

Je découvre aujourd'hui que c'est la thyroïde, et elle ne pouvait pas passer à côté. J'ai pris 20 kilos en un an, là je viens d'en perdre 30, je suis en dénutrition, l'estomac est atteint, et je combats une infection, je vais être hospitalisée d'ici peu pour une batterie de tests, fibroscopie, et des bonnes perfusions car en dénutrition malgré des repas fortijuice et fortimel. Je n'attaque pas cette psy en justice, ma santé va trop mal. J'envisage très sérieusement une maladie auto immune rare, comme ma mère qui avait également été traitée pour bipolarité.

Là voilà l'histoire. Ne faites jamais confiance à un médecin, jamais.

Bonjour,

Nous avons aussi constaté que nombre de psychiatres ne connaissent même pas les bases médicales de leur métier, et pourtant largement documentées dans les manuels psychiatriques depuis des dizaines d'années (comme le DSM par exemple), en l'occurrence sur les Troubles de l'humeur dû à une affection médicale générale", comme l'hypothyroïdie.

C'est inacceptable et criminel. Relève autant d'une faute professionnelle décrite dans le code de la santé publique, que d'une faute pénale.

Notre politique légale consiste à ne pas divulguer de noms de personnes privées car, même si les faits s'avèrent exacts, même suite à une condamnation, le fait de citer nominativement une personne peut être interprété comme diffamatoire et donc, pour la perennité de notre site, l'avons retiré.

Toutefois notre système d'information "de bouche à oreille" aura parfaitement mémorisé l'information.

De tout cœur avec vous en vous souhaitant le meilleur rétablissement et de trouver enfin des soins de qualité.

Neptune

Je dois préciser l'évolution médicale de mon cas : l'hypothyroïdie a été constatée avérée sous lithium lors d'une hospitalisation a Beau Site. Ils ont stoppé le lithium à vie. Depuis, les analyses ont soit montré des TSH dans la norme, soit en hypothyroïdie fruste. (légère) Dans ce cas précis, un traitement est discutable. Or, il est impératif de surveiller l'évolution, une hypothyroïdie avérée pouvant s'installer.

Il a été pris la décision trop légère apparemment de considérer cette hypothyroïdie comme bénigne. Avec un T4 bas comme moi et probablement goitre, (nodules à vérifier) le jugement d'un médecin peut basculer en faveur d'un traitement, tout dépendra de l'écho et de la présence d'anticorps. On contrôle aussi l'hypophyse. Aucun de ces examens ne m'a été conseillé.

Des antécédents de traitement au lithium peuvent en être la cause ou du moins un facteur aggravant. (attention avant d'avaler du lithium, faites contrôler votre thyroïde avant !)
Or,il y a de nombreux facteur à examiner dans mon cas : maladie de Lyme possible (j'ai été mordue par une tique)
maladies auto immunes possibles (mère atteinte elle-même de maladies auto immunes)

C'est un dossier complexe. Je regrette seulement que devant un TSH légèrement haut on ne m'ait pas prévenue : "attention à votre thyroïde,faites-là contrôler." Je trouve que cela a été pris un peu trop à la légère.

A sa décharge : une hypothyroïdie fruste n'engage pas systématiquement un traitement MAIS des examens complémentaires sont nécessaires... et surtout surveiller cette thyroïde.


Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat
Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit