Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Agoniste, antagoniste

Par Neptune 
le 16/10/2013

 

Agoniste, antagoniste


Etymologie
agoniste (du latin tardif agnista, « contester », du grec agnists, « contestataire », de agn, « contester »)



Définition Un agoniste est une molécule interagissant avec un récepteur membranaire et activant celui-ci.

L'agoniste mime en général le messager se liant habituellement avec le récepteur en question. Il peut être plus ou moins sélectif pour un type de récepteur. Par exemple, la muscarine et la nicotine permettent de faire la distinction entre deux types de récepteurs cholinergiques.

On parle souvent de "traitement agoniste" en toxicologie, pour parler des molécules dites de "substitution" (par exemple, la méthadone), qui vont pallier de cette façon à certains symptômes du sevrage et donc favoriser le sevrage aux autres effets de la molécule sevrée (l'héroïne dans cet exemple).

En électrophysiologie, un antagoniste est une molécule interagissant avec un récepteur membranaire et bloquant ou diminuant l'effet physiologique d'une autre molécule. L'antagoniste ne possédant pas de propriétés sur ce site de fixation (récepteur) il empêche la fixation d'un ligand endogène".

Si ces deux molécules agissent sur le même récepteur cellulaire, on parle alors d'« antagonisme compétitif ». Si l'antagoniste agit sur un autre site de fixation on dira qu'il est « non compétitif ». Il est utilisé pour bloquer un courant ionique, afin de disséquer le rôle des différents courants.

Autrement dit en langage commun, le traitement agoniste remplace la molécule en activant le neurone (en toxicologie, il satisfait une partie du manque pour rendre le sevrage global plus supportable), tandis que le traitement antagoniste fait en sorte que la molécule n'a plus d'effet sur le récepteur, (en toxicologie, ceci supposé aider la personne à s'en sevrer).

Ces deux mots ne sont donc pas des contraires.

Enfin, un agoniste inverse est, lui, l'opposé pharmacologique d'un antagoniste : il a les propriétés contraires ; donc, plutôt que de bloquer le récepteur (antagoniste), et sans activer lui même le récepteur (agoniste), il favorise l'activation du récepteur par le neurotransmetteur naturel.

Source : Wikipedia 2013, complété par Neptune



recherche
Rechercher "agoniste" et "antagoniste" dans les articles publics de Neptune
Anglaisagonist / antagonist

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat
Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Sciences et Savoirs | Maladies