Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Accueil

Qui sommes-nous ?

Documentation

Troubles et handicaps

Psychiatres et Hôpitaux

Psychothérapies

Psychotropes

Lexique

Nos propositions

Lois et procédures

Abolir la contention par attachement en psychiatrie

Idées reçues

Forums

Trajectoires

Entraide

Le Bar des amis

Médocs 2017

Dans ma région...

Débats

Salle de Rédaction

Recherche

Nos lectures

Zenith

Sport

Artémis et culture

Amour

Nos compagnons poilus

Derniers sujets

Mes sujets

Sujets sans réponse

Outils

Profil

Membres

Groupes

Trucs et astuces

Plus...

Espace animateurs

SOS

Rechercher...

Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités
Aucun

La menace de contention pour obtenir la compliance ... est-ce thérapeutique ?

Par Neptune 
le 14/10/2013

La menace de contention pour obtenir la compliance ...
est-ce thérapeutique ?
"



La contention physique est souvent, dans les faits, utilisée comme moyen de pression, d'autant plus "efficace" sur le court terme dans le "comportement" et la "compliance", que la personne a déjà eu à subir une contention.

Les faits


    Les patients sont fortement incités à signer des "contrats de soins" tel que celui que nous vous montrons ci-dessous, rédigé et signé par un psychiatre en internat aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

    Peu importe que le patient soit déjà sous haute dose de camisole chimique, accepte verbalement et dans les faits, un lourd traitement et n'ait aucune envie de résister, de ne pas signer.

    Il signe pour qu'on le laisse tranquille. S'il refuse, il sait bien qu'il portera une étiquette de réfractaire, ses moindres faits et gestes seront qualifiés de "non compliance aux soins", et son dossier s'alourdira de jour en jour. Le médecin, lui, pense avoir obtenu une soumission. Il croit alors être dans son droit du fait de cette signature. En réalité, ce "médecin", censé aider et soigner, n'a fait que graver dans le marbre du contrat, la différence fondamentale qu'il revendique : "je suis soignant et sain d'esprit, j'impose et obtiens de mon assujetti, être inférieur et dénué de raison, une soumission officielle, que je pourrais utiliser, que nous pourrons utiliser dès que ce "patient" manifestera la moindre objection, élèvera le ton, craquera en refusant temporairement d'ingurgiter la camisole".

    Comme le dit André Laubscher (1), le soignant vient alors de s'aliéner lui-même.

    En pratiquant la menace et l'abus d'autorité, il détruit d'un geste toute la confiance que pouvait faire à l'institution ce patient. Confiance qui existait. Le patient était parfaitement capable d'accepter verbalement, sans signer ce papier humiliant, la médication. Et c'est ce qu'il faisait. Au contraire, le "médecin" a ainsi -  et par d'autres comportements en ce qui concerne ce médecin particulier - compromis l'évolution des soins, et établissant clairement que la "relation thérapeutique" est un rapport de force, et non un rapport de collaboration.

    Consulté à postériori, le directeur de l'unité a tenté de défendre ce contrat, pour reconnaître finalement qu'il était "maladroit".



menace de contention

Les conséquences


    La personne concernée a, quelques mois plus tard, refusé d'être conduite à l'hôpital par le SAMU pour une urgence non psychiatrique.

    Le "médecin" en question est connu d'autres patients pour son attitude provocatrice : interdiction de sortie pour avoir rapporté un insigne religieux lors de l'enterrement d'un proche (interdiction annulée le lendemain par un autre médecin), interdiction de visite au conjoint sous prétexte que suite à sa visite le patient était "agité", sans prévenir le conjoint de l'interdiction, etc. etc.  

    Nous vous encourageons à refuser de signer de tels papiers, sans pour autant refuser le dialogue entre adultes. Prendre soin de vous ne signifie pas vous infantiliser par de telles méthodes.



Voir sur le même sujet



Islande : la contention mécanique abolie en psychiatrie
Islande : la contention mécanique abolie en psychiatrie


Valvert, MarseilleAbolition de la contention mécanique au Centre Hospitalier Spécialisé Valvert de Marseille

Extrait de la charte d'établissement : "Une telle pratique, toujours susceptible d’aggraver l’état d’un patient, traduit de plus la mise à distance de l’équipe soignante dans sa fonction contenante, ce qui est quand même problématique dans un lieu de soins psychiatriques."



Eaux Vives, Ile de FranceAbolition de la contention mécanique à l'hôpital Eaux Vives de Soisy sur Seine, Secteur de Paris 13ème


Hôpital psychiatique rwanda
(1) Vers une psychiatrie sans contention, André Laubscher, directeur des soins, Genève.

Contention mécanique histoireLa contention, son histoire, et mode d'emploi, telle qu'enseignée en IFSI

/t1277-le-comite-contre-la-torture-de-l-onu-denonce-la-psychiatrie-francaise
2016 - Le Comité contre la Torture de l'ONU dénonce la psychiatrie française


Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit