Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Documentation

Troubles et handicaps

SOS

Traitements médicamenteux et psychothérapies : introduction

Par Archimède 
le 13/10/2013

Traitements médicamenteux et psychothérapies




Objectifs de ce chapitre





Comme vous pouvez sans doute l'entrevoir, la pharmacologie autant que l'univers des psychothérapies, sont des domaines complexes, vastes, parfois difficile à saisir, et le vocabulaire employé est souvent inconnu ou mal-connu de la majorité de la population.

Les informations claires, récentes, organisées, sourcées, fiables ou encore compréhensibles sont parfois compliquées à trouver, et ce notamment à cause de la complexité et de la largeur de ces domaines.

Pourtant comprendre le mécanisme des médicaments, savoir ce que l'on prend ou ce que l'on peut/s'apprête à prendre et comment cela agit sur notre corps, connaître les effets et les risques, entre autre, sont des désirs et/ou besoins légitimes, et personne ne devrait en être privé sous prétexte que l'information recherchée est trop difficile à trouver, où trop complexe. Il en est de même pour les psychothérapies, réputées plus légères en termes d'impacts, mais jamais neutres et, le plus souvent, hautement bénéfiques.

Bien entendu, sur Neptune, la partie pharmacologique se concentrera sur la pharmacologie psychiatrique uniquement. Neptune ne se positionne pas "pour" ou "contre" tel ou tel produit, ni même famille de produit, ni même source (allopathique, naturopathique...), mais se positionne au cas par cas,  en observateur direct des efficacités démontrées et de l'approche "risque / bénéfice" qui seule vaut lorsque l'on est véritablement confronté à un problème de décision en tant que patient. Notre manière d'agir dans ce domaine est donc d'analyser et de rendre accessible une information surabondante, ainsi que de déjouer et de dénoncer la désinformation ou l'information insuffisante.

Psychotropes ou psychothérapies ?




Les produits peuvent être des aides précieuses, mais ne remplacent pas la psychothérapie. Ils interviennent en "coup de pouce", "en urgence", en "soutien", ce dernier devant être délimité dans le temps pour les produits les plus actifs. C'est pour cette raison que nous prenons le parti original de ne pas séparer en deux thèmes différents, les psychothérapies, des aides que peuvent dans certains cas apporter certains produits.

La résolution (1) d'un trouble mental passera en général par une psychothérapie, ce qui ne signifie pas forcément le recours à un psychothérapeute. Mais elle comportera toujours une prise en charge de l'individu par lui-même. Rares sont les cas de disparition spontanée d'un trouble mental.
Toute psychothérapie subie passivement ne peut aboutir.

C'est dans ce contexte uniquement (ou dans les cas d'urgence vitale) que la pharmacologie, tout autant que hygiène de vie et d'alimentation,  pourra contribuer à soigner autant la tête que le corps, qui interagissent étroitement.

(1) nous employons le terme de "résolution" pour englober la notion de guérison, qui est parfois possible, et celles de stabilisation et de neutralisation, ou d'adaptation.

Que sont les psychothérapies ?





On comprend dans ce terme toutes les techniques non médicamenteuses (le terme de médicament englobe aussi les traitements électriques) à base de dialogue, de méditation, de parole, y compris si la thérapie se réalise sans l'aide d'un thérapeute. Il y a des très nombreuses écoles et pratiques thérapeutiques, et nous décrirons les principales, celles dont l'efficacité est scientifiquement établie ainsi que leur champ d'application. Nous parlerons occasionnellement et inévitablement des pratiques douteuses voire totalement malhonnêtes, dans la mesure où ces pratiques représentent un danger de carence de soin et sont connues et répandues. 

Les principales formes de psychothérapie





La liste ci-dessous donne les formes qui aujourd'hui sont le plus pratiquées, et une brève description. Les liens renvoient vers des chapitres publics de Neptune plus documentés, des ouvrages, des fondamentaux. Comme pour les psychotropes (allopathiques ou naturopathiques), les sections réservées aux membres permettent une discussion et des échanges relatifs aux différentes psychothérapies.

- Les thérapies comportementales et cognitives (TCC)

- La thérapie psychodynamique et la psychanalyse

- La thérapie systémique (familiale)

- La thérapie ou approche centrée sur la personne

- La thérapie interpersonnelle

- L'analyse transactionnelle


Enfin, le choix du thérapeute, si vous pensez devoir être aidé, est tout aussi important que celui d'une forme de thérapie. Pour cela nous fournissons un certain nombre de conseils et de critères fondamentaux, que l'on retrouve dans la littérature mais que nous validons par notre propre expérience.

- Comment choisir son thérapeute


Que sont les psychotropes ?





La pharmacologie psychiatrique, malgré ce que l'on pourrait penser, est relativement simple à appréhender dans sa globalité. Ici, pas question de rentrer dans les détails, seulement de vous donner une vue d'ensemble de ce que l'on entend par "pharmacologie psychiatrique", et comment elle s'organise.

En pharmacologie, l'ensemble des médicaments agissant sur le système nerveux central, donc l'ensemble des médicaments permettant de traiter les troubles mentaux, est regroupé sous le nom de "psychotropes".

La définition du terme "psychotrope" est toutefois plus large : tout produit agissant sur le système nerveux central est un psychotrope (les drogues, l'alcool sont donc des psychotropes).

Les sous-familles de la famille des psychotropes





Les liens ci-dessous renvoient vers des chapitres publics de Neptune plus documentés, des ouvrages, des fondamentaux. Comme pour les psychothérapies, les sections réservées aux membres permettent une discussion et des échanges relatifs aux différentes formes de traitement par des substances.

Au sein de la grande famille des psychotropes, on distingue plusieurs sous-familles principales :

- Les antidépresseurs

- Les régulateurs de l'humeur, aussi appelés thymorégulateurs

- Les anxiolytiques

- les hypnotiques et sédatifs

- Les antipsychotiques, anciennement appelés neuroleptiques

On ajoutera certains produits dont la destination d'origine est autre, mais utilisés du fait de leurs effets psychoactifs constatés :

- certains anticonvulsivants (synonyme : antiépileptiques)

- certains décontractants musculaires

Au sein de ces principales sous-familles, il existe encore des divergences tels que les modes d'actions des différents antidépresseurs, ou les effets indésirables des différents antipsychotiques, cela sera détaillé dans les articles consacrés aux sous-familles.




Produits chimiques ou naturels : une guerre purement commerciale





Il est bon également de préciser qu'il n'y a pas une frontière nette entre psychotropes allopathiques (produits de synthèse chimique) et psychotropes naturopathiques (produits extraits de substrats naturels, plantes ou minéraux). Les deux comportent des bénéfices et des risques. La tendance actuelle à vouloir se soigner "naturellement" est née des excès de prescription des psychotropes allopathiques et de leurs effets secondaires. Toutefois, les produits dits "naturels" comportent également leurs effets secondaires et contre-indications, ce sont également des molécules chimiques pouvant être très dangereuses. Elles peuvent aussi être de bonne indication dans les cas de troubles légers, leur efficacité dans le cas de troubles sévères restant en général à démontrer par de véritables études cliniques (c'est-à-dire portant sur de larges populations, soumises à validations indépendantes, et avec méthodologie comparative fiable).

Cette précision est rendue nécessaire par la véritable guerre commerciale que se livrent les laboratoires allopathiques et naturopathiques, guerre utilisant tous les moyens possibles : pour l'allopathie, financement des recherches médicales, congrès, visiteurs médicaux, publicité, lobbying, et pour la naturopathie en plein expansion, diffusion de messages et multiplication de sites internet, création d'"instituts", réseaux pyramidaux et sociaux, utilisation de la séduction qu'opère le mot "nature" sur les esprits, utilisation de l'ego de nombre de "soignants" autoproclamés ou de médecins dissidents. Nous, Neptune, renvoyons les belligérants dos à dos et ne nous intéresserons qu'à l'efficacité et au rapport risques / bénéfice sur le court et le long terme.




Conclusion




Quand bien même des efforts soient faits pour rendre la section "molécules et thérapies" la plus complète, accessible, compréhensible et claire possible à tous, il est fort probable qu'à un moment donné dans votre lecture vous vous posiez des questions. Ne restez pas seul face à vos interrogations, chaque retour sur la clarté et/ou le développement de certains points est une aide précieuse dans la rédaction et la mise à jour des articles.

Comme expliqué précédemment, ces domaines sont denses et vastes, ainsi pour commencer à rédiger des articles et ainsi poser des bases, il est obligatoire de sélectionner les informations à donner. Il est donc normal que les articles ne soient pas encore aussi complets qu'il pourraient l'être, c'est pourquoi vos retours sont importants.

Cela permet premièrement de vous fournir des réponses (si tant est qu'il soit dans nos capacités de vous les donner en toute fiabilité), et deuxièmement de nous indiquer quelles explications manquent ou pourraient être clarifiées.

De la même façon, si un mot vous pose problème, vous n'êtes certainement pas le seul : n'hésitez pas à le signaler que l'on puisse le rajouter dans le lexique.



Dernière édition par Archimède le 15/10/2013, 13:02, édité 2 fois

Revenir en haut  

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit