Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Accueil

Qui sommes-nous ?

Documentation

Troubles et handicaps

Psychiatres et Hôpitaux

Psychothérapies

Psychotropes

Lexique

Nos propositions

Lois et procédures

Abolir la contention par attachement en psychiatrie

Idées reçues

Forums

Trajectoires

Entraide

Le Bar des amis

Médocs 2017

Dans ma région...

Débats

Salle de Rédaction

Recherche

Nos lectures

Zenith

Sport

Artémis et culture

Amour

Nos compagnons poilus

Derniers sujets

Mes sujets

Sujets sans réponse

Outils

Profil

Membres

Groupes

Trucs et astuces

Plus...

Espace animateurs

SOS

Rechercher...

Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités :: 1 Moteur de recherche
Aucun

Dissolution de l'Ordre des Médecins

Je demande la dissolution de l'Ordre des Médecins
 
Je ne souhaite pas la dissolution de l'Ordre des Médecins
 
Sans opinion
 

Pour la dissolution de l'Ordre des Médecins

Par Neptune 
le 01/05/2016


- Vu les nombreuses affaires jugées dans les dernières années avec partialité par un "ordre" se comportant plus en syndicat corporatiste qu'en organe impartial d'évaluation professionnelle des actes médicaux, et que nous dénonçons une par une dans nos reportages,

- Vu le caractère non égalitaire des compositions des jurys des chambres disciplinaires, tant dans le respect d'un ratio hommes/femmes, que dans le respect d'un ratio médecin/non médecin,

- Vu l'impossibilité constitutionnelle érigée en loi, pour un particulier, de porter plainte contre un médecin hospitalier, et d'imposer que ce soit l'ordre des médecins qui lui-même porte plainte contre un confrère, ce qui conduit à des situations aberrantes et à la négation des droits des victimes, sans qu'à aucun moment de son histoire l'Ordre des Médecins ne propose une modification constitutionnelle à cette aberration,

- Vu les "sanctions" véritablement de complaisance face à l'homicide involontaire de Florence Edaine, (15 jours de suspension avec sursis pour le meurtrier reconnu comme tel par l'Ordre),

- Vu le non traitement volontaire, des contrevenants à la loi sur les liens d'intérêts (cf affaire "Formindep"), que l'Ordre des Médecins a dans les faits combattue, retardée, et, pour finir, refusé de défendre dans cette affaire, laissant la république orpheline de toute juridiction de recours contre les contrevenants à cette loi, facilitant dans les faits la persistance d'un non respect systématique en France contrairement aux autres pays comme les USA qui, eux, ont considérablement progressé sur la question de l'influence des laboratoires pharmaceutiques à travers un "sunshine act" véritablement appliqué,  

- Vu la diminution quasi systématique en appel par la chambre disciplinaire nationale des sanctions prises à l'encontre de psychiatres profitant de leur position dominante pour exploiter sexuellement une relation censée être thérapeutique, interdictions d'un an diminuées par 2 fois en 2015 en interdictions de 6 mois,

- Vu l'attitude de la même chambre disciplinaire nationale, qui au lieu de se comporter en instance de jugement impartiale, fournit par écrit des arguments favorables au médecin mis en cause, (par exemple, suggestion de référence à une loi d'amnistie de 2002 laquelle n'était aucunement évoquée par la défense du médecin) se comportant ainsi comme juge et partie, sans jamais suggérer à la victime des dispositions de même ordre en sa faveur, comme la possibilité d'interjetter appel "à minima", et de ce fait réservant son conseil juridique au seul médecin,  

Par ces motifs ,

- Nous demandons que soit dissout l'ordre des médecins, et que les plaintes relatives aux conditions d'exercice de la médecine par la profession médicale soient toutes traitées devant la juridiction citoyenne de tous, à savoir les juridictions pénales et civiles de la république.

- Nous demandons que la cotisation actuellement exigée à tout médecin pour ce syndicat de fait, soit transformée en taxe professionnelle destinée donc à supporter les structures judiciaires communes de la république.

L'association Neptune, Information, Entraide, Recherche, Action sur les "Maladies" Psychiques.



Dernière édition par Neptune le 2/5/2016, 19:28, édité 4 fois

avatar

Message le 2/5/2016, 07:51  Distant-Noise

Pour!
En temps qu'ancien mécanicien outilleur, tourneur fraiseur ajusteur etc, j'ai le souvenir de mon apprentissage sur le tas, par un excellent patron, où, quand, et/ou s'il m’arriverais de "foirer" une pièce ne serai ce que de 5µ (!sur machine manuelle!), il ne se gênerai pas de me compter l'intégralité du "mort*"(*terme pour désigner une pièce plus bonne à rien; syn: "au rebut")sur mon salaire:
CàD: le prix de la matière brute, les coup de la consommation électrique de la machine aillant permis l'usinage de la pièce, le coup des frais de retards de livraison de la pièce tout en obligeant à travailler en heure sup' gratuitement pour réusiner la pièce correctement (bref faire intégralement réparation)dans le temps défini par la nomenclature etc et j'en passe !
Pour certaines spécialités professionnelles du champs mécanique - (exemple aéronautique)- c'est J'estime tout à fait normal; car un défaut peut mettre en danger des centaines de vies, (juste qu'en réalité, si pépin y a, dans ce domaine, la responsabilité de l'erreur est sur le métrologiste (contrôleur)) tout en étant pratique car formateur de l’excellence.
Alors quand des "médecins" (et pour certains "professeur") censés prendre soin des gens, les écouter (avec les oreilles du cœur; vr de la raison), qui ont en main la survie (et ce qui peut en résulter) d'un !patient! je pense qu's'ils appliquaient ce principe, ces responsables de leurs faits et méfaits seraient contrains à travailler gratis toute leur vie.
Quand et pour revenir à mon corps de métier, 3 "mort*" et c'était la porte.
Oui c'était particulièrement dur, mais juste; Et ça m'avait permis d'être dans les premiers, si ce n'est à certains endroits LE premier.
Quand au syndica' isme, iste, t etc ... < < < ces trois petits vous laisse imaginer ce qu'il en pensait, bien que à certains endrois, égards, pour certaines corporations, ils peuvent être une véritable bouée... Juste que certains en abusent.

...tout comme l'Ordre des Pharmaciens, des infirmières, etc...ET des Avocats !

De la bouche même de l'un de ces derniers, propos qu'il conteste avoir tenus:

Les loups ne se mangent pas entre eux" c'est la triste vérité! On se heurte à un mur: celui de la HONTE !

Malheureusement, notre Justice n'est pas en meilleur état, aux ordres, puisqu'on parle d'Ordres.

La FRANCE des COPAINS ET des COPAINS, se retrouvant d'ailleurs toutes professions confondues aux premières LOGES dans des CONFRERIES !

Fallait pas le dire? Aïe! Je vous promets tout prochainement quelques révélations, et il y aura DES NOMS ! Faut bien prendre certains risques pour que les affaires éclatent..

Pour info, ce peut être (éventuellement) utile:

http://www.bfmtv.com/societe/erreurs-medicales-les-victimes-ont-desormais-la-possibilite-de-se-defendre-966085.html

http://www.aavac.asso.fr/?gclid=CjwKEAjwpLa5BRCTwcXS6_rpvC4SJACTDQMMrGQpWkDnbsqAKZItn5BNsRxQSMATHgZ5GPThdVKWvRoChaTw_wcB

Un "couple" avocat/médecin, le deuxième pourrait conseiller le premier...pourrait...vendre son livre?
Ayant une affaire en cours, j'ai contacté le premier, à Bordeaux, n'a pas le temps m'a-t-il répondu par lettre une semaine après...

En revanche, ce qui est plus intéressant, c'est qu'une assoc regroupe les avocats spécialisés dans les dommages corporels:
http://anadavi.com/dotclear/index.php/static/Avocats-adherents

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit