Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Accueil

Qui sommes-nous ?

Documentation

Troubles et handicaps

Psychiatres et Hôpitaux

Psychothérapies

Psychotropes

Lexique

Nos propositions

Lois et procédures

Abolir la contention par attachement en psychiatrie

Idées reçues

Forums

Trajectoires

Entraide

Le Bar des amis

Médocs 2017

Dans ma région...

Débats

Salle de Rédaction

Recherche

Nos lectures

Zenith

Sport

Artémis et culture

Amour

Nos compagnons poilus

Derniers sujets

Mes sujets

Sujets sans réponse

Outils

Profil

Membres

Groupes

Trucs et astuces

Plus...

Espace animateurs

SOS

Rechercher...

Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités
Distant-Noise

Sectes, dérives sectaires, charlatans et business de la para psychiatrie

Sous-chapitres

X


Sectes et dérives sectaires


Voici le discours officiel du gouvernement, via la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). Nous souscrivons à 100% à ce discours et relayons, par la présente page, l'alerte donnée notamment concernant les domaines psychiatriques, psychologiques et psychothérapeutiques.

Toutefois nous estimons que les gouvernements successifs portent une part importante de responsabilité dans la dramatique expansion du phénomène en France, car, tout en mettant en oeuvre des moyens de lutte, ils ont donné, de fait, des arguments et des moyens d'agir aux sectes :
- la reconnaissance de l'homéopathie sans la reconnaissance de l'ostéopathie est une erreur ouvrant une large porte à l'argument "pourquoi pas nous" ? (notre propos n'est pas de dénoncer l'une contre l'autre, mais d'affirmer que la seconde aurait alors logiquement du être reconnue et remboursée car présentant des critères d'efficacité clinique encore plus importants que la première). L'adhésion forte à titre personnel d'un Président de la République ne saurait écarter l'action gouvernementale d'une ligne de conduite impartiale.
- le manque de moyens accordés à l'investigation, et la mise en sommeil du débat républicain à l'Assemblée Nationale sur cette question
- le manque de moyens donnés à la justice, et les freins occultes : on ne compte plus les procédures ralenties ou annulées du fait d'erreurs, exploitées par les sectes qui sont très bien conseillées juridiquement grâce à l'argent des adeptes.

Voici donc le discours officiel auquel nous souscrivons :


Les promesses et recettes de guérison, de bien-être et de développement personnel sont au cœur des pratiques à risque de dérives sectaires, qu’elles émanent de groupes structurés à dimension transnationale ou de la multitude de mouvements isolés, constitués le plus souvent autour d’un gourou thérapeutique et d'une poignée d’adeptes.

Ce phénomène est préoccupant par son développement exponentiel au regard de l’augmentation du nombre de praticiens, de techniques non conventionnelles à visée thérapeutique et de formations débouchant sur des qualifications non validées et d’avenir incertain.

L’offre psychothérapeutique est particulièrement concernée par ce constat.

Aujourd’hui :

  • 4 français sur 10 ont recours aux médecines dites alternatives, dont 60 % parmi les malades du cancer.

  • Il existe plus de 400 pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique.

  • On dénombre 1 800 structures d’enseignement ou de formation « à risques » dans le domaine de la santé

  • 4 000 « psychothérapeutes » autoproclamés n’ont suivi aucune formation et ne sont inscrits sur aucun registre.

  • On évalue à près de 200 le nombre de "bio-décodeurs", à plus de 800 le nombre de kinésiologues, à environ 3 000 le nombre de médecins qui seraient en lien avec la mouvance sectaire. Les dangers et les dérives du marché alternatif de la guérison et du bien-être tiennent notamment à l’absence d’évaluation indépendante et rigoureuse des méthodes et des formations qui excluent explicitement ou de fait les traitements médicaux conventionnels.

  • Le dynamisme aguerri de ces groupes s’affirme : promotion par le recours à Internet, participation à de nombreuses manifestations (colloques, séminaires, salons de "bien-être"…), diffusion de produits complémentaires thérapeutiques par le système des ventes pyramidales, protection des labels, invention d’ « ordres » pseudo-professionnels…

  • De nouvelles tendances à risque répondant aux critères de l’emprise sectaire apparaissent, opportunément liées aux préoccupations d’ordre environnemental ou écologique. Cette offre complexe et évolutive génère des situations humainement douloureuses et peut conduire à des poursuites pénales ou ordinales. A ce jour, les dérives sectaires dans le domaine de la santé représentent près de 25 % de l’ensemble des signalements reçus à la MIVILUDES (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires).

    En savoir plus :



Neptune encourage donc ses membres et lecteurs, à la plus grande vigilance et prudence, et à prendre connaissance de la liste des organisations sectaires élaborée et tenue à jour par des associations spécialisées (ce que la Miviludes ne fait pas à notre grand regret).


Vous trouverez une copie de cette liste ci-joint


Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com