Neptune - Information, recherche, entraide, action - 'maladies' psy - Forum

Présentation

Sous-chapitres

X Presentation

Présentation de Neptune


Mise à jour du 24 avril 2014

Histoire


Neptune est un site créé en 2013, dédié à l’information, la recherche, l’entraide et l'action autour des "troubles mentaux" ou "psychiques".


Neptune est né de notre long vécu de personnes affectées par différents troubles. Peu à peu, grâce à des centaines d'heures de travail, et à une technologie informatique professionnelle, le site Neptune s'est hissé en page 1 des moteurs de recherche pour la plupart des sujets traités. Il est devenu une référence incontournable.


Début 2014, Neptune est devenue association régie par la Loi de 1901, suite à un vote des membres, pour intervenir légitimement et légalement sur le terrain : interpeller les pouvoirs publics et les hôpitaux, agir en justice, offrir des médiations entre familles, patient(e)s et institutions, choses que nous avons commencé à faire, en plus de nos actions d'information et d'entraide.


Notre action est encore modeste, mais nécessaire : dans trop de lieux, les patients ne sont pas représentés. Les structures d'entraide existantes depuis 2005 sont de bonnes choses mais, dépendantes de subventions publiques, elles ne peuvent parler et agir en toute indépendance.


Nous adhérons au C.R.P.A., Cercle de Réflexion et de Propositions d'Action sur la Psychiatrie, qui est une association indépendante et de grande qualité, fondée par des anciens patient(e)s, et soutenons aussi d'autres sites et associations particulièrement actifs et dont nous partageons les valeurs. Ces sites, complémentaires, seront bientôt référencés dans notre rubrique "Liens et associations amies".


Nous rejetons toutes les récupérations sectaires, et notamment celle de la Scientologie qui profite des erreurs de la psychiatrie pour distiller des discours haineux, et ne vous propose finalement rien d'autre que de vous assujettir corps, biens et âme à leur religion.

Notre ennemi numéro 1 : la maladie


Connaître son ennemi, c'est se préparer à mieux l'affronter. L'ignorer ou laisser ce travail à d'autres, c'est s'avouer vaincu et lui donner toutes les chances de prendre le dessus.

Il faut apprendre à se connaître à travers une information sérieuse, et des discussions conviviales. Il faut aussi s'entendre sur le vocabulaire et savoir de quoi on parle, car les approximations et raccourcis de langage, sont réducteurs, et dévalorisants.

Pour cela, il nous a fallu décortiquer et publier le DSM-IV, c'est-à-dire la version "2000" de la description des troubles psy. Une description raisonnable, imparfaite, mais non encore sur-catégorisée à l'excès comme l'est le DSM-5. Nous n’aimons pas le DSM-IV, mais devons le maîtriser : c’est le vocabulaire en place.

Les connaissances de base du praticien en psychiatrie ou en psychologie, ne sont pas si complexes à comprendre, le vocabulaire, rebutant au départ, n'est en fait qu'une série de synonymes de mots du langage courant, que nous décryptons dans des "lexiques".


Les thérapies, les médicaments


Seul le résultat compte pour nous. Lorsqu'on est confronté à de grave troubles, les débats d'intellectuels, ou les jugements faciles sur la surmédication, le manque de profondeur ou de fondements scientifiques de telle ou telle méthode ou école, importent bien moins. Et c'est donc sur le seul terrain et avis des personnes directement concernées, et des études cliniques sérieuses que nous fondons nos avis. Trop d'énergie et trop d'argent sont encore gaspillés dans des batailles théoriques, qui finalement sont des batailles d'égo.

Donner accès à l'information sur l’ensemble des maladies


Il y a déjà beaucoup de sites qui offrent une large information, et certains sont excellents. Toutefois, nous avons créé Neptune car aucun d'eux ne nous donnait pleinement satisfaction :

- Sur-spécialisation sur un thème ou une maladie : nous voulons au contraire aider chacun à entrevoir autre chose que le diagnostic qui lui a été donné, notamment parce qu'il est parfois erroné, et aussi parce que nous sommes nombreux à souffrir de plusieurs troubles, parce que nous ne sommes pas seuls et que, participer à un site trop spécialisé finit par créer un esprit de "chapelle", un "entre-nous", et une forme d'exclusion au monde qui nous entoure. Face aux institutions, les personnes ont, de plus, tout intérêt à se regrouper, sans forcément afficher le nom d'une maladie.

- Souvent, (et c'est le cas de la plupart des blogs ou pages de réseaux sociaux), les informations, bien que pertinentes, sont "recouvertes" avec le temps par de nouvelles informations. Nous voulons pouvoir retrouver facilement tout document de référence, le lire et le relire autant de fois que nécessaire.

- Il existe de très nombreux sites écrits et animés par des soignants, des journalistes, des personnes ne souffrant pas véritablement d'un trouble grave, des militants anti-institution, de très nombreux sites d'autopromotion, des réseaux de recrutement la vente pyramidale de produits dits "alternatifs", à côté de bons sites alternatifs, et des sectes. Nous ne nous reconnaissons pas dans ces sites, même si nous y puisons parfois des informations qu'il nous faut vérifier. Il y a aussi des blogs et sites personnels de grande qualité de contenu, mais peu visibles et trop spécialisés.

Les actions


Neptune et ses adhérents ont choisi quelques axes d'actions prioritaires :

1. L'abolition de la contention mécanique par attachement


Car elle met fin à toute relation thérapeutique, et, comme la peine de mort, à tout espoir en l'humanité. Elle est dégradante et traumatisante, pour la victime comme pour ceux qui la pratiquent. Ceux qui pensent que le manque de moyens et de personnel sont responsables de cet archaïsme, ont tort, car la fin de la contention permettrait de réaliser d'importantes économies à moyen terme.

2. La fin des abus sexuels sur les personnes en situation de faiblesse


Ces personnes doivent être protégées des autres patients : être malade ne signifie pas forcément être meilleur que les autres de ce point de vue. Le laisser-faire est une non assistance à personne en danger. Ces personnes doivent hélas aussi être protégées des personnels "soignants" qui abusent de leur position : à commencer par les grands délinquants sexuels que sont certains psychiatres de ville, ou même certains psychiatres hospitaliers, infirmiers, aide-soignants. Nous n'hésitons pas à parler de ce tabou, car le silence est complice de ces agissements. Nous suivons et avons mené des actions en justice qui ont abouti à des condamnations. Nous demandons au législateur d'être plus clair dans la loi française, pour éviter les discussions malsaines sur la notion de "consentement", qui n'existe pas en réalité.

3. La déstigmatisation des personnes atteintes d'un trouble psychique


Même dans les associations de soutien aux familles, le malade est regardé comme un être inférieur, un "poids", un "danger". C'est scientifiquement faux. Il y a moins de cent ans, le même sort, la même déconsidération, le même déni citoyen (droits civiques, liberté) était infligé aux femmes, aux personnes de couleur... Aujourd'hui on continue à parler aux malades comme à des enfants, à ne pas respecter leurs droits fondamentaux, à dire "un schizophrène" et non "une personne atteinte de schizophrénie", ce qu'on s'abstient de faire pour d'autres types de maladies. La maltraitance, sous les meilleures intentions, reste de la maltraitance.

Principes de fonctionnement de l'association


Ressources de l'association


L'association offre gratuitement au public des centaines d'articles de référence, qui représentent des milliers d'heures de travail bénévole. La programmation informatique est effectuée également bénévolement. L'hébergement coûte une trentaine d'euros par an, incluant le coût de suppression de la publicité. Neptune se réserve la possibilité, dans le futur, de recourir à des financements indépendants (publicité discrète) pour mener ses actions et ester en justice, mais ne sollicitera aucune subvention publique. L'adhésion à Neptune est gratuite.


A quoi s'engage-t-on en adhérant ?


L'adhésion marque votre soutien aux valeurs et aux actions énoncées dans cette présentation. Les adhérents s'engagent uniquement à se présenter correctement (attentes et situation), la demande d'adhésion est acceptée manuellement au vu de cette présentation. On peut adhérer à Neptune pour augmenter sa représentativité sans autre forme d'engagement, on peut aussi adhérer pour pour être aidé individuellement, ou encore pour contribuer en participant aux discussions, à la rédaction et à la recherche, aux échanges conviviaux, aux débats. Les membres actifs de Neptune sont chacun responsables de leurs "fils", ou "sujets", et seuls modérateurs de ceux-ci. Ils sont seuls à juger, dans leur espace d'expression, si les interventions d'autrui leur sont ou non acceptables, et sont à même de les modérer (éditer et supprimer). Ce fonctionnement est unique dans le monde des forums, car il a du être programmé spécifiquement. Les fondateurs ont tenu à ne pas reproduire l'univers infantilisant de trop nombreuses structures de soin, dans lequel il y a d'un côté les "modérateurs", et de l'autre des "patients" dont il faut "modérer" en permanence les propos. Chaque membre de Neptune est adulte, libre de ses propos, et maître du contenu de son espace.

A quoi s'engage Neptune vis-à-vis de ses adhérents ?


Neptune s'engage à vous écouter et à prendre en compte toutes vos demandes, si elles entrent dans le cadre des valeurs énoncées dans cette présentation.

Neptune est une association d'entraide, qui respecte plus que tout, la volonté d'anonymat, la discrétion ou au contraire l'expansivité, de ses membres. Les adresses e-mail, les adresses IP ne sont pas communiquées aux autres membres ni à d'autres sites, et ne sont connues que de l'administrateur. Ce dernier n'en fera usage qu'en cas d'urgence qu'il estimera vitale. La désinscription et la suppression de toute trace de votre passage, de vos écrits, est un droit qui est peu respecté sur Internet, mais que nous nous engageons à respecter scrupuleusement.

Le bannissement et banni sur Neptune. Cette pratique des forums internet, oblige, certes, à la prise de recul par rapport à un conflit ou à des excès. Mais elle conforte la personne dans son sentiment d'exclusion, de différence, de persécution. Sur Neptune, ce qui est habituellement à l'origine d'un bannissement (insultes, violences, spam destiné à nuire...) est géré autrement, par l’impossibilité temporaire de poster ailleurs que sur ses propres sujets. Ainsi la personne n'est pas exclue, et peut continuer le dialogue sans trop perturber les autres. Par exception : les propos racistes, les images choquantes, les encouragements à l’automutilation ou au suicide sont bannis. En cas de récidive systématique, leurs auteurs le seront aussi.

Les articles avec prise de position sont débattus dans la "salle de rédaction" avant publication.

Les décisions importantes sont soumises au vote des adhérents pendant au moins deux semaines, et prises à la majorité des 2/3 des votants. Tout membre peut faire des suggestions et soumettre une proposition au vote. Les fondateurs disposent alors d'un droit de veto.

>> Inscription/Adhésion

Association Neptune
Information, Entraide, Recherche et Action sur les Maladies Psychiques
12 rue Sainte-Hélène
67000 Strasbourg

Dirigeants :
François L. 52 ans, président, ingénieur en informatique, alias François
Christine L. 44 ans, secrétaire générale, alias Shoshana~


Poster un nouveau sujet

Neptune

Information, recherche, action et entraide sur les "maladies" psychiques

Association Loi de 1901

Accueil - Forum Psychiatrie
Chat

Chat
Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit